Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog

  • : Nutrition pour le bien-être et la performance
  • Nutrition pour le bien-être et la performance
  • : Ras-le-bol des régimes "yoyo" ? Besoin de perdre du poids sans vous affamer ? Vous êtes à la recherche de recette minceur ? Vous ne savez pas comment vous alimenter pour votre pratique sportive ? Alors ce blog est fait pour vous !!
  • Contact

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 10:56

Vous venez d’accoucher, vous souhaitez allaiter votre nouveau-né et vous vous demandez comment vous nourrir pour aider au mieux votre bébé à grandir. Vous vous demandez aussi si vous devez éviter certains aliments, si d’autres vous aideront à produire plus de lait, si vous pouvez vous autorisez quelques verres de vin ou encore si vous devez manger plus ?

Toutes ces questions vous semblent « bêtes », et pourtant de nombreuses idées reçues entraînent les jeunes mamans à faire les mauvais choix. Nous verrons ainsi dans cet article comment vous alimenter pour apporter les nutriments et les quantités nécessaires à votre enfant, mais aussi à votre corps pour que vous restiez en forme. Nous verrons également quels aliments privilégier et quels comportements éviter pour le bien-être et la bonne santé de votre enfant. Enfin nous répondrons aux questions les plus fréquemment posées.

 

Bien S'Alimenter Pour Allaiter

Pourquoi allaiter ?

 

Le lait maternel est l’aliment idéal pour votre enfant, aucun lait infantile n’égale ses propriétés nutritives et immunitaires. Votre lait contient, à condition de bénéficier d’une alimentation équilibrée, de tous les éléments nutritifs essentiels au premier mois de la vie de votre enfant. En outre il renforce les défenses immunitaires de l’enfant, en réduisant le risque d’infection, et c’est l’aliment le mieux adapté au système digestif du nourrisson. Enfin le lait maternel évolue au fur et à mesure de la croissance de votre enfant, il contribuerait à prévenir les allergies chez l’enfant et diminuerait les risques de diabète et d’obésité.

En ce qui vous concerne l’allaitement présente aussi des avantages : il favorise la réduction du volume de l’utérus, donc permet de retrouver un « ventre plat » plus rapidement et il aurait un effet protecteur contre certains cancers dont celui du sein.

Bien S'Alimenter Pour Allaiter

 

Comment s’alimenter ?

 

Au cours de la grossesse, comme lors des premiers mois de sa vie, votre bébé a les mêmes besoins nutritionnels. Il est donc conseillé de poursuivre le même régime alimentaire que lors de la grossesse, c’est-à-dire une alimentation équilibrée. Pensez à manger un aliment de chaque groupe alimentaire (protéines : viandes, poissons, œufs ; fruits ; légumes ; produits laitiers ; féculents) en privilégiant les céréales complètes, les fruits et légumes frais et les aliments riches en fer et en calcium.

Repères alimentaires pour l'allaitement

Repères alimentaires pour l'allaitement

 

Prenez 3 repas par jour en y ajoutant des en-cas nourissants comprenant un produit laitier, du pain complet, des fruits pour faire le plain d’énergie. Votre dépense énergétique reste sensiblement la même qu’en fin de grossesse, en effet la production de lait demande beaucoup d’énergie, il est donc conseiller de vous alimentez au moins autant qu’en cours de grossesse et de ne pas faire de régime ! L’allaitement est de toute façon une aide à la perte de poids puisqu’il permet de consommer les graisses stockées pendant la grossesse, mais aussi les graisses installées plus durablement. Vous pouvez compter une perte de poids allant de 500g à 1kg par mois seulement grâce à l’allaitement. Par ailleurs, au cours de la grossesse, le foie et le tube digestif ont augmenté de volume (entre 30 à 50% de gain de taille) ce qui permet au corps de consommer une plus grande quantité d’énergie et de nutriments sans pour autant bouger plus. La nouvelle taille de ces organes ne permettent donc pas de mettre en place un régime à proprement parler, il sera plus sage d’attendre quelques mois qu’ils aient retrouvé leur taille normal, et pour que le « régime » soit efficace, et pour que votre enfant ne manque de rien ! Cependant, pour accélérer votre perte de poids, vous pouvez tout de même supprimer toutes les sources de produits sucrés (bonbons, sucre, biscuits, gâteaux, desserts sucrés…) ainsi que les aliments très gras (charcuterie, fromage à plus de 50% de matières grasses, fritures, sauces, viandes grasses…) en pensant tout de même à vous faire plaisir de temps en temps !

Bien S'Alimenter Pour Allaiter

 

Les recommandations pour optimiser votre alimentation

 

. Faites le plein de calcium : pour éviter que bébé ne puise dans votre réserve de calcium et ne fragilise votre capital osseux, mangez 3 à 4 produits laitiers par jour. Il est inutile de prendre des suppléments de calcium, aucun bénéfice n’ayant été démontré à ce jour.

 

. Reconstituez vos réserves de fer : un supplément en fer peut-être nécessaire selon vos taux pendant votre grossesse et après accouchement, seul votre médecin sera apte à vous le prescrire. Cependant ce supplément ne remplace en rien une alimentation équilibrée et variée. Il est donc nécessaire de manger de la viande, des œufs et du poisson à chaque repas.

 

. De la vitamine D pour la croissance osseuse de votre bébé : votre lait en contient naturellement, mais par précaution votre médecin en prescrit souvent pour votre bébé.

 

. Consommez de l’iode : qui sera naturellement transféré dans le lait maternel. Privilégiez les aliments naturels riches en iode et utilisez du sel iodé.

 

. Consommez suffisamment d’acides gras essentiels (oméga 3 et 6) : indispensables au développement du cerveau, de la vision et à la croissance de votre bébé. Pour cela il vous suffit de consommez des huiles végétales (noix, noisette, tournesol, olive, colza…) et des poissons gras (saumon, thon, sardine, truite). Un poisson gras reste toujours plus maigre qu’une viande blanche ! Par ailleurs évitez les produits riches en phytostérols (margarine, yaourts…) réservés aux personnes présentant un taux de cholestérol trop important. Même si c’est votre cas, lors de l’allaitement il est préférable de les laisser de côté car les risques éventuels pour l’enfant ne sont pas encore connus.

 

. Hydratez-vous ! Votre lait se compose majoritairement d’eau, il est donc nécessaire de boire au moins 2 L par jour sous forme d’eau, de lait, de jus de fruits. Si votre urine est de couleur foncé, c’est le signe que vous ne buvez pas assez.

 

. Evitez certains aliments. En effet certains aliments peuvent perturber la digestion ou créer des ballonnements chez votre enfant. Seule votre expérience vous le dira, si vous remarquez un changement dans les selles ou la digestion de votre bébé, supprimez l’aliment en question de votre alimentation pendant une semaine puis introduisez le à nouveau. Par ailleurs certains aliments peuvent parfumer le goût de votre lait, cela ne signifie pas qu’il faut les supprimer de votre alimentation au contraire ils peuvent faire découvrir de nouvelles saveurs à votre bébé !

 

. Evitez l’alcool : l’alcool passe dans le lait maternel, si un verre occasionnel ne semble pas présenter de risques particuliers, il convient tout de même d’éviter toute boisson alcoolisé. SI vous buvez un verre, préférez le consommer après la tété plutôt que juste avant.

 

. Evitez le tabac : la nicotine est une drogue, elle donne mauvais goût à votre lait et peut même occasionner des diarrhées, vomissements, et des maladies respiratoires.

 

. Evitez la caféine : la caféine passe dans le lait et son élimination est beaucoup plus lente chez le nourrisson que chez l’adulte. Si votre consommation n’excède pas 3 tasses de thé ou de café par jour, il n’y a pas de risque. Au-delà, elle peut maintenir votre enfant éveillé et ce dernier peut présenter une hyperexcitabilité transitoire.

 

. Limitez la consommation de soja et de produits à base de soja : ces derniers contiennent des phyto-oestrogènes qui peuvent avoir des effets indésirables.

Bien S'Alimenter Pour Allaiter

Les situations particulières

 

Prévention de l’allergie : le moyen le plus efficace est d’allaiter votre enfant sans lui donner d’autre aliments que votre lait, l’idéal étant de l’allaiter 6 mois (révolus) et au moins jusqu’à 4 mois (révolus) pour un bénéfice santé. Si votre bébé est à risque, les seuls aliments que vous devez éviter de manger pendant l’allaitement sont ceux contenant de l’arachide. En outre si votre bébé est à risque et que vous n’allaitez pas, évitez les laits infantiles courants et consultez votre médecin. Enfin il est déconseillé d’utiliser une préparation pour nourrisson à base de protéines soja souvent responsable d’allergie.

Vous avez des jumeaux : inutile de manger deux fois plus, la quantité de lait produite étant proportionnelle à la demande, vous aurez assez de lait pour les nourrir tous les deux.

Vous avez plusieurs grossesses rapprochées : vous pouvez avoir un épuisement de vos réserves en vitamine D, en vitamine B9 et en fer. Votre médecin vous conseillera sur votre alimentation (quels aliments augmenter) et vous prescrira des suppléments alimentaires.

Bien S'Alimenter Pour Allaiter

Les questions les plus fréquentes

 

Mon lait sera-t-il assez nourrissant ?

Votre lait est toujours suffisamment nourrissant pour votre bébé, d’autant plus que sa composition s’adapte tout au long de la grossesse et au cours de chaque tété !

 

Dois-je boire plus pour avoir plus de lait ?

Se forcer à boire au-delà de sa soif n’augmente pas la production de lait. Vous pouvez boire de l’eau plate ou gazeuse, des tisanes, du lait. Limitez le café et le thé pour la caféine et les jus de fruits et sodas pour leur sucre.

 

La bière favorise-t-elle la lactation ?

Non, c’est la mise au sein et la succion de votre bébé qui augmente la lactation.

Partager cet article

Repost 0
Nutrition-pour-le-bien-être-et-la-performance dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance - dans Votre santé
commenter cet article

commentaires