Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog

  • : Nutrition pour le bien-être et la performance
  • Nutrition pour le bien-être et la performance
  • : Ras-le-bol des régimes "yoyo" ? Besoin de perdre du poids sans vous affamer ? Vous êtes à la recherche de recette minceur ? Vous ne savez pas comment vous alimenter pour votre pratique sportive ? Alors ce blog est fait pour vous !!
  • Contact

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 10:00

 

Les effets bénéfiques du jeûne

 

Le jeûne présente des effets bénéfiques pour le corps, ces effets n’ont pas tous été prouvés scientifiquement, la plupart étant rapportés par les jeûneurs eux-mêmes.

 

  • Amaigrissement : à condition d’effectuer une activité physique en plus d’une restriction alimentaire et de mettre en place une phase d’adaptation pour habituer le corps au jeûne et une phase de réadaptation pour ne pas submerger le corps de nourriture après le jeûne. Cet amaigrissement est causé par la diminution des apports énergétiques et l’augmentation de l’utilisation des réserves d’énergie pour créer du glucose nécessaire au fonctionnement du cerveau et de la chaleur pour maintenir le corps à une température normale.
  • Repos du système digestif : en supprimant les aliments solides, la flore intestinale se normalise.
  • Bienfait sur la santé ? Le jeûne créerait un stress ce qui relancerait les mécanismes d’autorégulation du corps et stimulerait les organes d’élimination, et les phénomènes anti-inflammatoires.
  • Sensation de bien-être : ce phénomène n’est pas encore très clair, mais rapporté par de nombreux jeûneurs. Cette sensation pourrait-être expliquée soit par la création de corps cétoniques qui agiraient sur le cerveau comme l’alcool, qui aiguiseraient la vigilance et les capacités cognitives du cerveau, soit par la sécrétion de substances semblables à la morphine.
Le Jeûne (partie 3)

 

Les effets secondaires et complications médicales du jeûne

 

Le jeûne présente tout de même des effets secondaires, là encore certains étant rapportés par les jeûneurs, et les autres par la science.

 

  • Perte de masse musculaire : nous l’avons vu précédemment, lors d’un jeûne prolongé le corps s’adapte et finira par puiser son énergie dans les acides aminés des muscles, ce qui peut entraîner la mort si le jeûne est poussé à l’extrême.
  • Modification du comportement, irritabilité, humeur dépressive : lors de la modification des sources d’énergie pour le cerveau, le fait d’utiliser des corps cétoniques plutôt que du glucose peut entraîner des disfonctionnement. En effet le cerveau n’est pas toujours bien adapté pour utiliser ces corps cétoniques plutôt que le glucose.
  • Sensation de froid et diminution du métabolisme de base : le corps n’étant plus approvisionné en énergie, le métabolisme s’adapte en utilisant le moins d’énergie possible. Le corps tourne au ralentit et se réchauffe beaucoup moins bien. La diminution du métabolisme de base joue un rôle déterminant dans la reprise d’une alimentation normale. En effet le corps s’habituant a mangé moins, il dépense moins d’énergie au repos, cette diminution reste effective lors du retour à la normal, il faut donc faire très attention à la reprise alimentaire en sortie de jeûne qui peut engendrer une reprise de poids, d’où « l’effet yo-yo » de certains régimes et du jeûne. Enfin la diminution du métabolisme de base est accéléré lors de la diminution de la masse musculaire.
  • Mauvaise haleine et odeurs corporelles désagréables : en puisant dans ses réserves le corps met en place un processus de détoxination, processus de décomposition qui peut engendrer ces mauvaises odeurs.
  • Troubles circulatoires et vertiges : ces effets surviennent le plus souvent lors du premier et du troisième jour du jeûne lors du ralentissement du métabolisme. Le corps se mettant « en veilleuse », la circulation sanguine ralentit. N’hésitez pas à rajoutez une activité physique légère, des massages et quelques bains d’eau froide pour activer la circulation.
  • Maux de tête : fréquents lors des trois premiers jours souvent signe du sevrage de caféine ou de phase de transition dans la provenance de l’énergie. Plus tardivement dans le jeûne ces maux de tête peuvent-être provoqués par les toxines circulant dans le sang.
  • Carences en vitamines et minéraux : cela est vrai uniquement pour les jeûnes stricts durant lequel le jeûneur ne consomme que de l’eau.
Le Jeûne (partie 3)

Partager cet article

Repost 0
Nutrition-pour-le-bien-être-et-la-performance dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance - dans Votre santé
commenter cet article

commentaires

will 23/01/2015 10:32

Il me faudra l'essayer un jour :)