Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog

  • : Nutrition pour le bien-être et la performance
  • Nutrition pour le bien-être et la performance
  • : Ras-le-bol des régimes "yoyo" ? Besoin de perdre du poids sans vous affamer ? Vous êtes à la recherche de recette minceur ? Vous ne savez pas comment vous alimenter pour votre pratique sportive ? Alors ce blog est fait pour vous !!
  • Contact

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 09:00

Suite aux articles du 22 mai 2015, du 18 septembre 2015 et du 18 mars 2016 « Les idées reçues en nutrition (partie 1, 2 et 3) », je vous propose un quatrième article du même ordre, car trois articles n’auront pas suffit pour faire le tour de ces dernières !

Les idées reçues en nutrition (4)

On peut se passer de matières grasses.

Les lipides ou matières grasses, sont primordiales au bon fonctionnement du corps via leurs acides gras essentiels que l’organisme ne sait pas produire. Ces derniers doivent donc être apportés par l’alimentation pour des raisons vitales telles que leurs actions immunitaires, la fabrication d’hormone, ou encore la prévention de maladie. En outre les lipides constituent des réserves en énergie de l’organisme et servent à la construction des cellules. Il est donc inenvisageable de se passer de matières grasses !

 

Les graisses animales sont toutes des graisses saturées et les graisses végétales sont toutes des graisses insaturées.

Malheureusement c’est beaucoup plus complexe que cela ! En effet certaines huiles végétales présentent un taux d’acides gras saturées beaucoup plus important que certaines graisses animales. L’huile de coco présente 93% d’acides gras saturés contre seulement 57% pour le beurre ! Chaque graisse animale et végétale présentent un pourcentage de graisses saturées ou insaturées qui lui est propre.

 

On peut cuire le beurre.

Il est déconseillé de faire cuire ses aliments au beurre, dans le cas de cuisson à feu très chaud, en effet lors de ce type cuisson le beurre produit des éléments toxiques. Il est préférable d’utiliser des huiles végétales et surtout de ne jamais faire brûler ou cuire à feu trop chaud vos matières grasses.

 

Manger du beurre fait augmenter le cholestérol.

Pour les personnes en bonne santé, une consommation normale de beurre dans le cadre d’une alimentation équilibrée ne pose pas de problème. C’est l’excès qui peut être préjudiciable. Il faut savoir que le cholestérol est essentiellement fabriqué par l’organisme, qu’il est nécessaire à la vie, et que l’augmentation de son taux dans le sang est liée à de nombreux facteurs : hérédité, sexe, âge, manque d’activité physique, obésité… En outre certaines enzymes permettent une meilleure utilisation des matières grasses notamment au petit-déjeuner, il est donc conseillé, pour surveiller son cholestérol d’éviter de rajouter des matières grasses au repas du soir, mais le petit morceau de beurre sur les tartines du matin sera bien utilisé par le corps. Enfin les fibres alimentaires permettent de fixer le mauvais cholestérol et de l’éliminer, ainsi une  alimentation riche en fibre (35g par jour) permet de surveiller son cholestérol.

 

Le « beurre allégé » est meilleur pour la santé.

Le beurre allégé contient moins de matières grasses laitières que le beurre classique : entre 60 et 62 % pour le « beurre allégé » ou « à teneur réduite en matières grasses » ; 39 à 41 % pour le « beurre léger ». Les produits dont les teneurs en matières grasses se situent en dehors de ces fourchettes n’ont pas droit à l’appellation « beurre » et doivent se contenter de la dénomination « matière grasse laitière à tartiner à x % ». Tous ces produits sont riches en additifs : émulsifiants pour permettre la bonne tenue des produits malgré leur forte teneur en eau, conservateurs (acide sorbique, sodium 256mg contre 12mg pour du beurre classique), correcteurs d’acidité... La liste est encore plus longue pour les produits contenant moins de 41% de m.g : épaississants (amidon modifié) et des arômes. Si l’on veut éviter l’invasion de la chimie dans son assiette, mieux vaut donc opter pour le vrai beurre, un produit 100 % naturel et sans additif excepté éventuellement le bêtacarotène qui lui confère sa couleur jaune.

Les idées reçues en nutrition (4)

L’huile d’olive est la plus grasse des huiles.

Toutes les huiles végétales contiennent 99% de lipides, ni glucides, ni protéines et très peu ou pas de cholestérol. Le 1% restant comprend des vitamines liposolubles. Toutes les huiles ont donc la même valeur énergétique (900Kcal pour 10cl) et la même quantité de matières grasses, la différence entre les huiles réside dans leur composition en acides gras. En outre l’huile d’olive est la plus riche en acide gras monoinsaturés, elle présente une bonne résistance à l’oxydation (peut-être chauffée sans risque) et comprend des antioxydants naturels. L’huile d’olive préservera votre santé cardiovasculaire.

 

L’huile de colza est mauvaise pour la santé.

L’huile de colza est riche en acides gras essentiels, elle offre un excellent rapport entre la proportion d’oméga 3 et d’oméga 6. En outre la combinaison d’huile de colza et d’huile d’olive permet de s’approcher au plus près des recommandations de consommation d’acide gras insaturés, d’oméga 3 et d’oméga 6. L’huile de colza est votre allié santé !

 

Il faut supprimer les huiles d’assaisonnement lors d’un régime minceur.

Comme expliqué plus haut (on peut se passer de matières), les matières grasses sont indispensables au bon fonctionnement du corps. Or si ce dernier est privé de lipides et des vitamines qu’il contient, il sera fatigué et ne pourra pas perdre du poids comme prévu lors de votre régime minceur.

 

La margarine végétale est moins calorique que le beurre.

La margarine contient 739Kcal pour 100 grammes de produit contre 748Kcal pour le beurre, la margarine est donc 9Kcal moins riche que le beurre… soit pas beaucoup moins !

 

La « végétaline » est bonne pour faire les frites.

La cuisson à la « végétaline » est à limiter le plus possible. En effet elle est composée à 90% d’huile de coprah (noix de coco)) et à 10% d’huile de palme, ces acides gras sont donc saturés à plus de 90%. C’est un corps gras à n’utiliser que pour les fritures et de manière très exceptionnelle ! La graisse de palme possède les mêmes caractéristiques.

Les idées reçues en nutrition (4)

Les bonbons sans sucres ne font pas grossir.

Les bonbons sans sucre font aussi grossir, ces derniers contiennent à la place du sucre des édulcorants : des faux sucres aux pouvoirs sucrant importants. Ainsi ces bonbons vous donnent le même goût sucré qu’un bonbon mais avec 2 fois moins de calories qu’un bonbon classique. Cependant 2 fois moins de calories ne veut pas dire sans calorie ! Ainsi une portion de bonbon classique contiendra généralement 350 à 400Kcal contre 150 à 200Kcal pour des bonbons sans sucre. Donc comme tous bonbons la version sans sucre fait grossir surtout consommé sans modération !

 

Le chocolat riche en cacao est moins gras.

Plus le chocolat est riche en cacao plus il est gras. Un chocolat à 40% de cacao contient 30g de lipides pour 100g de produit contre 43g de lipides pour un chocolat à 70% de cacao. Ainsi le chocolat au lait est moins gras que le chocolat noir.

Les idées reçues en nutrition (4)

Le chocolat constipe.

Le chocolat contient des fibres, il n’est donc pas responsable de la constipation. Souvent la constipation peut lui être attribuée s’il est consommé tous les jours et que le reste de l’alimentation quotidienne n’est pas suffisamment riche en fibre.

 

Le chocolat noir est moins caloriques que le chocolat au lait.

Le chocolat noir et le chocolat au lait en tablette contiennent respectivement 545 et 547Kcal pour 100g de produit, mais le chocolat noir contient 42g de lipides contre 32 pour le chocolat au lait. Ainsi le chocolat noir est aussi calorique que le chocolat au lait mais plus gras. Le chocolat noir contient plus de vitamines B1 et B2, de Magnésium, de fer et de Cuivre que le chocolat au lait.

Partager cet article

Repost 0
Nutrition-pour-le-bien-être-et-la-performance dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance - dans Votre santé Informations diverses Vos aliments
commenter cet article

commentaires