Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog

  • : Nutrition pour le bien-être et la performance
  • Nutrition pour le bien-être et la performance
  • : Ras-le-bol des régimes "yoyo" ? Besoin de perdre du poids sans vous affamer ? Vous êtes à la recherche de recette minceur ? Vous ne savez pas comment vous alimenter pour votre pratique sportive ? Alors ce blog est fait pour vous !!
  • Contact

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 14:53

Les suppléments « thermogéniques » non stimulants

 

Le calcium : des études ont montré en 2000 qu’une consommation plus importante en calcium permettait de perdre plus de graisse et de maintenir la masse maigre. D’autres études s’opposent à ces résultats, en sachant que les études de 2000 ont été financées par l’industrie laitière, et ne trouvent aucune relation entre l’évolution corporelle et l’apport en calcium. Cependant si une consommation plus importante de calcium est combinée à une diminution calorique et à un effort physique l’utilisation des graisses comme énergie est meilleur que sans le calcium et permet ainsi une meilleure stabilisation du poids. Au delà de la perte de poids, le calcium permet tout de même de diminuer, voir même d’empêcher la perte de masse osseuse. Cette conclusion n’est pas à prendre à la légère, de nombreuses études montrent que lors d’un régime l’assimilation du calcium n’est pas bonne, il faut donc augmenter les apports (via l’alimentation, ou la supplémentation).

 

Le guggulstérone : aurait un effet stimulant sur la thyroïde, chez le rat ! Peu d’études ont été effectuées sur l’homme, l’une d’entre elle a montré qu’une supplémentation importante en guggulstérone et en phosphate combinée à un régime et à un programme sportif permettait d’éliminer plus de graisse que sous placébo. Cependant l’effet de cette plante sur les hormones thyroïdiennes semble toutefois controversé et reste encore peu claire.

Des compléments alimentaires pour la perte de poids ? (partie 2)

La L-carnitine

 

La carnitine permet l’oxydation des graisses en les transportant vers les organes les transformant en énergie. Ainsi la supplémentation en carnitine semble augmenter la part des graisses utilisées comme énergie mais ne se traduit pas part une perte de poids effective. Les études montrant une perte du pourcentage de masse grasse lors d’une supplémentation en carnitine est effective dans le cadre d’un programme sportif. Cependant une restriction calorique importante risque d’abaisser le niveau de carnitine naturel, la supplémentation ne fera ainsi que seconder les efforts sportifs effectués. Enfin cette supplémentation pourrait produire un effet délétère sur la production d’hormone thyroïdienne et donc être contre productif pour la perte de poids !

 

Les acides gras essentiels

 

L’apport de graisses dans le cadre d’une alimentation équilibrée est primordiale, tout comme dans le cadre d’un régime ! En effet les besoins en oméga 3 semble augmenter pendant un régime car notre corps les utilise comme énergie. Ainsi une étude montre qu’une prise quotidienne de 6g d’huile de poisson (riche en oméga 3) tout en mangeant normalement favorise la perte de graisse. Enfin une autre étude montre que l’augmentation des acides gras polyinsaturés  facilite l’usage des graisses comme carburant.

Des compléments alimentaires pour la perte de poids ? (partie 2)

Les antioxydants

 

Les études montrent qu’un régime hypocalorique combinée à une activité physique permet   une perte de poids plus efficace que dans le cadre d’une activité physique seule ou d’une régime seul. Cependant il semblerait que l’activité physique entraînant la production de radicaux libres limite la réponse thermogénique, ce qui pourrait être contrecarrer par une prise d’antioxydant.

 

La vitamine C : permet d’augmenter l’efficacité du travail musculaire, de reculer la fatigue et de réguler le niveau de carnitine dans le sang (ce qui améliore son efficacité). Mais cela n’est vrai que dans le cas d’une activité physique !

 

Les coupe-faim

 

L’aspartame : édulcorant à base d’acides aminés qui va se transformer en aspartate, phénylalanine (utilisé comme coupe-faim) et méthanol après ingestion. Cet édulcorant est souvent utilisé dans les aliments associé à de la maltodextrine (sucre complexe), ainsi l’aspartame est aussi calorique que le sucre mais possède un pouvoir sucrant bien plus important il est donc utilisé en moins grande quantité. L’usage de l’aspartame tendrait à diminuer l’appétit mais pas pour tout le monde ! L’action de l’aspartame se faisant ressentir rapidement, il vous sera facile de savoir si vous y répondez ou non. Ainsi l’aspartame pourrait aider à la perte de poids durant un régime, mais après 1 an la reprise de poids pourrait s’élever à 2,6kg et après 2 ans à 4,6kg (études de 1997). En outre des études plus récentes ont montré que l’aspartame bloquerait une enzyme intestinale pouvant prévenir le diabète, l’obésité et le syndrome métabolique (ensemble de signes physiologiques augmentant le risque de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et d’accident vasculaire cérébral).

 

L’HCA ou acide hydroxycitrate : extrait d’écorce de Garcinia Cambogia qui empêcherait la transformation et le stockage des sucres en graisses, et qui augmenterait la sérotonine au niveau du cerveau ce qui diminuerait l’appétit. Les effets seraient réels sur la perte de poids des souris, mais reste très aléatoires chez les hommes. En effet selon les études on trouve une augmentation de l’oxydation des graisses et une perte de poids supérieur avec la prise de HCA contre un placebo, ou aucun effet du tout !

 

Le vinaigre : une étude datant de 1995 a montré que l’ajout de de vinaigre à 50g de glucides sous forme de pain blanc réduirait les élévations de glycémie et d’insuline et une augmentation de la satiété. Ajouter du vinaigre en assaisonnement serait donc une bonne idée.

 
Des compléments alimentaires pour la perte de poids ? (partie 2)

Les réducteurs d’absorption calorique

 

L’idée de ces produits est d’entraver l’absorption des graisses et des sucres rapides. Cela permettrait ainsi d’ingérer à volonté des aliments « interdits ». Cependant ces compléments manquent cruellement d’efficacité et ne peuvent assurer une véritable perte de poids. Il est sûrement plus efficace de rééquilibrer son alimentation et de faire attention aux quantités de graisses et de sucres rapides.

 

Les bloqueurs d’absorption des graisses

 

Le chitosan : extrait de carapaces de crustacés, agissant comme une fibre, il fixerait les graisses et empêcherait ainsi leur absorption. De rares études montrent une perte de poids effectives, la plupart des études montreraient un résultat négligeable, il faudrait utiliser du chitosan plus d’un an pour perdre du poids.

 

Le thé vert : une étude de 2000 montrerait que le thé vert pourrait agir contre l’absorption des graisses en inhibant l’activité des liasses responsables de la digestion des lipides.

 

Les crèmes à action locale

 

Certaines crèmes permettent une perte de 1cm de diamètre suite à 28 jours d’application, d’autres ne seraient efficaces que pour 3 femmes sur 35 selon les études. Ces crèmes présentent plusieurs problèmes :

  • Reprise de centimètre rapide après l’arrêt de leur utilisation.
  • Évacuation locale d’eau plus que de graisses.
  • L’utilisation d’une crème hydratante va réduire l’effet peau d’orange.
  • L’effet peau d’orange réapparaît rapidement après l’arrêt de leur utilisation.
  • Toutes les études ne sont pas d’accord sur leur efficacité.
  • Le coût de ces crèmes est assez élevé.
  • Des allergies et problèmes cutanés peuvent apparaître.
Des compléments alimentaires pour la perte de poids ? (partie 2)

Partager cet article

Repost 0
Nutrition-pour-le-bien-être-et-la-performance dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance - dans Votre santé Trucs et astuces
commenter cet article

commentaires

Angeline 18/03/2017 15:43

j'aime me promener ici. un bel univers.