Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma Présentation

  • dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance
  • Amicissement, équilibre, performance
  • Amicissement, équilibre, performance

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 09:00

Le gluten, protéine présente dans différentes céréales, est régulièrement pointé du doigt pour de nombreux maux : douleurs aux articulation, fatigue, douleurs intestinales… parfois à tort, parfois à raison ! Mais comment savoir ? Quand est-il indiqué de le supprimer ? Faut-il suivre un régime strict sans gluten ? Quelles sont les alternatives ? Essayons d’y voir plus clair !

Le régime sans gluten : pour qui ? pourquoi ? (partie 1)

L’intolérance au gluten

Le gluten est un mélange de protéines végétales combiné à de l’amidon que l’on trouve dans toutes le céréales en quantité plus ou moins importante. Les céréales les plus riches en gluten sont : le blé, le froment, l’épeautre, le seigle, l’orge, le triticale et le malt.
Le gluten représente la capacité agglutinante et liante des céréales. Par exemple lors de la fabrication du pain, il absorbe l’eau et fait gonfler la pâte, puis lors de la cuisson il se lie à l’amidon pour assurer la cohésion du pain.

La muqueuse de l’intestin grêle de certaines personnes ne tolère pas le gluten, cette intolérance ou allergie provoque une atrophie des villosités intestinales, ce qui rend la muqueuse lisse et peut aboutir à une maladie coeliaque. Cette dernière est une affection chronique survenant aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte créant des lésions de la muqueuse, souvent associé à une malabsorption de nutriments. Cette maladie peut entraîner : perte de poids, fonte musculaire, diarrhée, ballonnement, douleur osseuse et anémie. Ces manifestations peuvent disparaître assez rapidement après la mise en place d’un régime sans gluten, qui devra être suivi à vie, même en l’absence de symptôme. En effet la maladie coeliaque peut engendrer des cancers si elle est combinée à du gluten.
Le diagnostic de la maladie coeliaque sera posée après la détection d’anticorps sériques spécifiques et des biopsie duodénales. 

Le régime sans gluten : pour qui ? pourquoi ? (partie 1)

L’intolérance au gluten peut aussi se traduire par une allergie au blé qui correspond à une hypersensibilité et qui se manifeste via des éruptions cutanées, oedème de quincke ou choc anaphylactique.

Enfin il existe aussi une hypersensibilité au gluten non coeliaque qui se traduit par des troubles digestifs. Dans ce cas-là il n’existe pas d’atteinte des villosités intestinales, pas de diagnostic de maladie coeliaque ou d’allergie, mais les symptômes sont les mêmes. Ainsi le rôle du gluten reste à démontrer mais la suppression de ce dernier permet d’améliorer l’état de santé.

 

Le régime sans gluten

Le régime sans gluten est actuellement le seul traitement de la maladie coeliaque. Il consiste en la suppression totale des céréales contenant du gluten (blé, froment, épeautre, orge, seigle, triticale) et des produits du commerce contenant ces céréales. Ce régime ne doit pas être interrompu, associé à une alimentation équilibrée et parfois supplémenté en vitamine B1, B2, PP, B9, en sélénium et en fer.
Une alimentation sans gluten a pour objectif de faire disparaître les symptômes, les signes cliniques, améliorer l’état nutritionnel, permettre une croissance normale chez l’enfant et éviter le risque de complications à long terme.

Partager cet article

Repost0

commentaires