Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma Présentation

  • dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance
  • Amicissement, équilibre, performance
  • Amicissement, équilibre, performance

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 10:00

La thermogenèse et la régulation du poids

Notre poids de corps dépend de la balance énergétique donc de la différence entre les apports énergétiques (ingestion de calorie) et les dépenses énergétiques qui comprennent : métabolisme de base (dépense de repos), thermogenèse adaptative (dépense provoquée par le froid, un virus, une infection microbienne, un excès de prise alimentaire) et la thermogenèse provoquée par l’activité physique. Ainsi lorsque le corps détecte une situation de variation de température interne ou externe, il déclenche des mécanismes de régulation : thermolyse ou thermogenèse. Ces situations peuvent-être : le jeûne, le repas, l’activité physique, l’hypo ou l’hyperthyroïdie, la consommation d’alcool, les infections, les tumeurs malignes, l’hypermétabolisme. Cependant ce système de régulation n’est pas activé ou désactivé en fonction de changement, c’est une fonction qui maintien en permanence la température de notre corps à 37°C. La thermogenèse résulte du métabolisme en général et de l’oxydation de substrats en particulier. La thermogenèse correspond donc à une augmentation de l’oxydation des graisses corporelles, et la thermolyse à une faible oxydation de la graisse. Cette régulation entraîne donc une augmentation ou une diminution des stocks de graisses corporelles et ainsi la régulation du poids.

De la graisse pour brûler des calories ? (partie 2)

Pour créer de la chaleur le corps réagit via le frisson thermique, ce qui empêche les muscles de fonctionner normalement. Pour palier à cela, il existe la thermogenèse sans frisson qui produit de la chaleur sans empêcher le travail musculaire. Cette réaction a lieu dans le tissu adipeux brun, sa richesse en mitochondries lui permet d’oxyder rapidement des substrats et de produire beaucoup de chaleur. Ces cellules sont équipées de la protéine UCP1 qui permet de brûler des graisses sans produire d’ATP (fournisseur d’énergie), donc d’éliminer des calories ! Le tissu adipeux brun jouerait un rôle anti-obésité en brûlant les graisses tout en évitant leur stockage et pourrait induire la satiété cérébrale.

De la graisse pour brûler des calories ? (partie 2)

Augmenter sa graisse brune

Vous l’aurez compris, les adipocytes bruns vous veulent du bien ! Ils brûlent vos graisses pour vous réchauffer et tente de limiter le stockage de nouvelles graisses. Cependant cela n’est pas automatique et pas identique d’une personne à l’autre. Des solutions existent pour booster ce phénomène.

. Pratiquez une activité physique : l’effort entraîne une sécrétion d’irisine par les muscles qui vous aidera à transformer votre graisse blanche en graisse brune.
. Sortez, prenez le temps de faire une marche le midi, aérez-vous, dépensez-vous dehors le week-end. Tout cela sans trop vous couvrir, ayez légèrement froid au début de votre activité physique pour forcer la graisse brune à brûler des graisses pour vous réchauffer.
. Dormez dans une atmosphère fraîche, environ 19°C, qui vous permettra d’augmenter de 30 à 40% la quantité de graisse brune dans votre corps. A l’inverse une température de plus de 22°C, la diminuera. Faites de même la journée dans vos pièces de vie.
. Consommez suffisamment d’énergie à chaque repas, évitez tout de même les aliments trop gras et favorisez les protéines qui soutiendront le rôle des mitochondries.

De la graisse pour brûler des calories ? (partie 2)

Partager cet article

Repost0

commentaires