Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma Présentation

  • dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance
  • Amicissement, équilibre, performance
  • Amicissement, équilibre, performance

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
10 janvier 2020 5 10 /01 /janvier /2020 10:00

Et si cette année au lieu de prendre 10 bonnes résolutions qui ne tiendront pas 3 semaines ou que sur les 10, une seule survivra toute l’année, on décidait simplement de changer nos habitudes en douceur ? Evitons de mettre la barre trop haut en décidant qu’au premier janvier il est temps d’arrêter de fumer, d’arrêter l’alcool, de ne plus manger gras, de ne faire que des plats maison, de passer à zéro déchet… Toutes ces décisions sont louables, mais cela fait beaucoup du jour au lendemain surtout sans avoir préparé le terrain !

Les bonnes résolutions au placard ! (partie 1)

Je vous propose de choisir entre deux solutions en fonction de votre personnalité et de votre façon de fonctionner. En bref de prendre la solution qui vous semble la plus facile à mettre en oeuvre. Vous pouvez soit vous concentrer sur une habitude à changer en « peaufinant » les moyens à utiliser pour y arriver, soit sur des échéances de durée variée décider de modifier plusieurs habitudes qui vous déplaisent.

 

Prenons la première option : Décider de changer UNE mauvaise habitude en un bonne. Tout d’abord choisissez l’habitude à changer, il faut la formuler de manière spécifique : « je veux arrêter de partir au travail sans prendre le petit-déjeuner », « je veux arrêter de fumer une cigarette après chaque repas », « je veux me coucher avant 22h30 tous les soirs »…. Ensuite il faut pouvoir détailler la manière de mesurer le changement de l’habitude. Vous pouvez par exemple prendre un calendrier et mettre une croix les jours où vous avez pris le petit-déjeuner, vous pouvez mettre une pièce ou un petit objet dans une boîte à chaque fois que vous n’avez pas pris votre cigarette après un repas et à la fin de la semaine comptez que vous êtes bien arrivé à 21 objets (7 jours x 3 repas) dans la boîte, enfin pour l’heure du coucher, vous pouvez la noter tous les soirs sur votre calendrier, en rouge si c’est après 22h30 et en vert si c’est avant. Mais au préalable, vous devez vous fixer les étapes à franchir pour évoluer de l’ancienne à la nouvelle habitude.

 

Pour passer de pas de petit-déjeuner à un petit-déjeuner tous les matins vous devez mettre en place les habitudes suivantes : mettre son réveil plus tôt puisqu’il faudra compter le temps de préparation du petit-déjeuner et le temps de prendre le petit-déjeuner, prévoir le contenu du petit-déjeuner, vous ne mangerez pas la même chose que lors de votre dîner, faire les courses pour avoir ce qu’il faut au moment du petit-déjeuner et penser à acheter ce qu’il faut lors de chaque course, enfin avoir de l’appétit pour petit-déjeuner ce qui n’est pas toujours le cas, donc prévoir de remettre en place le petit-déjeuner petit à petit, d’abord qu’un yaourt, puis un yaourt et une pomme, puis un yaourt, une pomme et une tranche de pain et enfin un yaourt, une pomme et plusieurs tartines beurrées avec du miel.

Les bonnes résolutions au placard ! (partie 1)

Pour arrêter de fumer une cigarette après chaque repas, cela pourra être plus compliqué car il faut comprendre pourquoi vous avez besoin de la prendre après le repas et par quoi vous pouvez la remplacer sans que cela soit nocif pour votre santé ou votre poids. Mais vous pouvez décider d’acheter moins de paquet par semaine, ne pas emporter votre paquet avec vous sur vos lieux de repas ou de travail, remplacer la cigarette par un fruit/un thé/un café/une marche/un jeu vidéo/un livre…. Sûrement plus facile à dire qu’à faire mais c’est à vous de trouver ce qui peut vous convenir.

 

Pour votre heure de coucher vous pouvez tout d’abord mettre une alarme pour « timer » votre soirée et être à l’heure au RDV de l’heure de coucher que vous vous êtes fixés. Ainsi planifiez votre soirée en fonction des activités que vous avez prévu d’effectuer et du temps qu’elles vont durer, ainsi vous ne regarderez pas l’heure en vous disant « déjà ? Mais je n’ai même pas encore eu le temps de regarder le dernier épisode de ma série… ».

 

Enfin vous devez vous donner un délai d’atteinte de votre objectif, ne pas vous dire « au premier janvier je passe de pas de petit-déjeuner à un petit-déjeuner tous les matins ! » fixez-vous des délais pour chaque étape : « avant tout il faut que je fasse mes courses pour le petit-déjeuner, je n’aurais le temps d’y aller que dans deux jours, donc pour les deux premiers jours je vais juste me lever à l’heure où je devrais me lever pour le petit-déjeuner, puis dans deux jours je me fixe deux semaines durant lesquelles je commence à prendre le petit-déjeuner, puis je me laisse 2 semaines supplémentaires pour prendre le petit-déjeuner complet… ». A vous de fixer les échéances sur votre calendrier !

 

Bien entendu, pour que tout cela fonctionne il faut que vous ayez choisi un changement d’habitude qui vous paraît réalisable, si vous savez que vous n’arriverez pas à faire sonner votre réveil plus tôt pour votre petit-déjeuner, pensez à adapter et à prévoir un petit-déjeuner transportable que vous prendrez sur la route. Si vous n’arrivez pas à vous empêcher seul de fumer après le repas, demandez de l’aide à un hypnotiseur, un psychologue, un médecin… Si vous aviez l’habitude de vous coucher à 1h du matin, viser 22h30 dès le début semble ambitieux, essayez d’abord de gagner 15 minutes tous les soirs pendant une semaine ou deux et ainsi de suite…

Les bonnes résolutions au placard ! (partie 1)

Prenons à présent la seconde option : faites une petite liste d’habitudes qui vous semblent ne pas être « top » pour votre santé, pour votre hygiène de vie, pour la planète, pour votre conjoint, pour votre colocataire, pour votre compte bancaire… et mettez en face une habitude de remplacement qui vous semble plus appropriée, en gardant à l’esprit que, d’après les scientifiques, 28 jours sont nécessaires pour éradiquer une mauvaise habitude.

Puis vous prenez cette liste et vous pouvez décider de mettre en place immédiatement et de façon concomitante toutes les nouvelles habitudes, ou vous pouvez décider de les noter chacune sur un petit bout de papier et de les mettre dans une boîte puis d’en ouvrir une par jour ou à chaque fois qu’une nouvelle habitude est prise. Vous pouvez aussi vous fixer un agenda de bonnes habitudes et à chaque nouvelles semaines, nouveaux mois, ou toutes les deux semaines (c’est vous qui choisissez), vous atteler au changement d’une habitude en particulier. Le mieux est d’en parler à son entourage pour qu’il puisse vous reprendre en cas de « mauvaise » habitude !

 

Je vous propose à présent des exemples de mauvaises habitudes, en rapport avec l’alimentation, et leurs solutions :

 

  • Utiliser son téléphone ou sa tablette à table = rangez soigneusement votre téléphone ou tablette en mode avion/silencieux dans un tiroir le temps du repas.  Cela vous permettra de manger en pleine conscience, de profiter des saveurs de votre repas et des personnes qui vous entoure et de faciliter votre digestion en mangeant plus lentement.

 

  • Manger trop de sucre = changez les types de sucres que vous consommez et partez à la chasse des sucres cachées (cf. Comment démasquer les sucres dans notre alimentation ? Partie 1 et Partie 2). Vous avez très certainement déjà entendu « le sucre appelle le sucre », plus vous êtes habitués à consommer du sucre plus vous avez envie, besoin d’en consommer. Cela est vrai pour tous les sucres mais certains sucres raffinés et issus de l’industrialisation ont un pouvoir sucrant plus important et entretiennent de façon plus importante ce besoin de sucré. Les solutions sont donc de consommer plus de glucides complexes (féculent complet, fruit, légume…) pour limiter les besoins de sucre de votre corps, d’éviter les sucres cachées dans les produits industriels et de se faire plaisir avec des sucres naturels (fruits, chocolat noir, miel, confiture…).

Partager cet article

Repost0

commentaires