Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma Présentation

  • dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance
  • Amicissement, équilibre, performance
  • Amicissement, équilibre, performance

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
30 septembre 2022 5 30 /09 /septembre /2022 09:00

Quelques explications tirés du site UFC Que choisir : « C'est un paradoxe. L'eau du robinet suscite de la méfiance bien qu'elle soit très contrôlée. Sauf cas particuliers peu fréquents, c'est une eau potable, c'est-à-dire conforme aux exigences sanitaires définies par décret. Cinquante-quatre paramètres différents font l'objet d'une surveillance et sont régulièrement contrôlés. Ce sont les pôles Santé et Environnement des Ars, les Agences régionales de santé, qui en sont chargés. Localement, les services responsables des usines de traitement pour la potabilisation et des réseaux de distribution font également leur propre suivi. Il est quasi permanent sur les grands réseaux qui alimentent de grandes villes ou les communautés de communes, moins fréquent sur les petits réseaux qu'on peut trouver en zone rurale. Mais les grandes alertes sur la dégradation de la qualité de l'eau du robinet lancées dans les années 1990 par Que Choisir, dès 1990 d'ailleurs pour les nitrates, puis pour les pesticides, ne sont plus d'actualité. Depuis, les stations de traitement se sont multipliées, les captages d'eau potable pollués par les nitrates et/ou les pesticides sont régulièrement abandonnés. Si les rivières et les nappes souterraines sont toujours très contaminées, la pollution de l'eau du robinet par les nitrates devient rare, et les dépassements de normes sur les pesticides peu fréquents. Concernant le plomb au robinet, un problème soulevé en 1999 par Que Choisir, la réglementation s'est durcie. La limite réglementaire a d'abord été abaissée de 50 à 25 µg/l (microgrammes par litre) pour l'eau potable, et les branchements publics en plomb ont été remplacés. Depuis le 25 décembre 2013, la limite  réglementaire du plomb dans l’eau potable est même fixée à 10 µg/l, ce qui correspond à la valeur guide recommandée par l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé. Le problème peut encore concerner des immeubles anciens, quand des conduites intérieures en plomb desservent des cuisines. En cas de doute, il faut éviter de consommer le premier jet du matin. C'est en effet quand l'eau stagne dans les canalisations qu'elle peut se charger en plomb, il faut donc la laisser couler quelques instants avant la première utilisation de la journée. Sauf cas particuliers, l'eau du robinet est donc potable et de qualité. »

Les eaux minérales selon vos besoins (partie 2)

La carte interactive de la qualité de l’eau 

 

La qualité de l’eau potable : résultats des contrôle réalisé par l’ANSES commune par commune

 

L’eau du robinet présente une source variable en sels minéraux en fonction de son parcours naturels (sols, roches), elle sera donc différentes en fonction des régions de france. Cependant des seuils de minéralité sont fixés par des normes pour qu’elle bénéficie d’un véritable équilibre minéral. Pour connaitre la teneur en minéraux de votre département vous pouvez consulter le site suivant : Minéraux dans l’eau du robinet.

 

En conclusion les eaux minérales ne sont pas indispensables pour couvrir les besoins en minéraux, une alimentation variée et équilibrée accompagnée d’une hydratation via l’eau du robinet pourra remplir ce rôle. Cependant en cas de besoins accrus ou de carences, liées à l’activité physique, le stress, des problèmes osseux… les eaux minérales pourront venir compléter les apports alimentaires.

Les eaux minérales selon vos besoins (partie 2)

Les eaux minérales selon les besoins

 

 

Pour gérer le stress, le surmenage, le surentraînement, la fatigue : riches en magnésium (> à 50mg/L) : Rozana, Vernière, Quézac, Hépar, Contrex, Arvie.

 

Pour une digestion difficile : riches en bicarbonate (> à 500mg/L) ou stimulant les sécrétions biliaires et pancréatiques : Vichy Célestins, Saint-Yorre, Rozana, Arvie, Vals, Eau du Boulou, Amélie, Badoit, Contrex, Courmayeur, Hépar.

 

Pour récupérer après un effort long et intense : bicarbonates (> à 500mg/L), potassium, sodium : Arvie, Saint-Yorre, Vichy, Rozana.

 

Pour récupérer d’un effort doux : calcium, magnésium, bicarbonates : Arcens, Badoit, Perrier, Salvetat, Quézac.

 

Pour des problèmes osseux réguliers, après la ménopause : riches en calcium (> à 150mg/L) : Talians, Hépar, Contrex, Watwiller, Vittel, Salvetat, Rozana, Courmayeur.

 

Pour des troubles du transit : riches en sulfates (> à 500mg/L) : Hépar, Talians, Vittel, Courmayeur, Contrex, Saint-Amand, San Pellegrino.

 

Pour des périodes de fortes chaleurs, en cas de sudation importante, pour des efforts de longues durées : riches en sodium (> à 200mg/L) : Arvie, Arcens, Vichy Célestins, Saint-Yorre, Quézac.

 

Pour régler des problèmes de crampes musculaires : équilibrées en potassium, magnésium et bicarbonates : Quézac, Badoit, Arvie, Gerolsteiner, Rozana.

 

Pour limiter les tendinites, les crises de goutte : faiblement minéralisées (résidu sec < à 500mg/L) : Volvic, Valvert, Palncoët, Evian, Cristalline.

 

Pour s’hydrater à l’effort : équilibrées en sels minéraux : Saint-Amand, Vittel, Valvert.

 

Pour favoriser l’équilibre acido-basique : chlore, sodium, bicarbonates, calcium : Perrier, Salvetat, BAdoit, Quézac, Rozana, Saint-Yorre, Vichy.

 

Pour favoriser l’hydratation en profondeur : très peu minéralisées : Mont Roucous, Montcalm.

 

Pour favoriser la diurèse : peu minéralisées : Volvic, Valvert, Evian, Thonon, Perrier.

 

Pour équilibrer les apports en minéraux : très minéralisées : Contrex, Courmayeur, Hépar, Rozana, Saint-Yorre, Vichy.

Partager cet article

Repost0

commentaires