Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog

  • : Nutrition pour le bien-être et la performance
  • Nutrition pour le bien-être et la performance
  • : Ras-le-bol des régimes "yoyo" ? Besoin de perdre du poids sans vous affamer ? Vous êtes à la recherche de recette minceur ? Vous ne savez pas comment vous alimenter pour votre pratique sportive ? Alors ce blog est fait pour vous !!
  • Contact

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 16:05

Les différents repas et l’apport calorique

 

    Malgré la présence du fœtus, la dépense énergétique n’augmente que très peu, environ 150 à 250 Kcal/jour, soit une collation. Ainsi manger pour deux n’est pas manger deux fois plus, mais deux fois mieux. Il est toujours impératif de respecter le rythme des repas en fractionnant son alimentation en 4 repas : petit-déjeuner, déjeuner, collation, dîner.

     La femme enceinte est particulièrement sensible au jeûne, le petit-déjeuner est donc un repas essentiel pour elle. Le petit-déjeuner devra être copieux pour faire le plein d’énergie. Il devra être composé d’une boisson (thé, café), d’un produit laitier, d’un produit céréalier (pain ou céréale), d’un fruit ou jus de fruit, de beurre et de confiture.

     Le déjeuner devra être composé comme le dîner de crudité (bien lavée), d’huile, de protéines, de légumes (verts de préférence), de féculents, d’un produit laitier, d’un fruit et de pain. Si vous n’aves pas le temps pour votre déjeuner, vous pouvez manger : un sandwich maison (crudité, thon ou poulet), un fruit et un yaourt ; une salade composée maison (viande ou  volaille ou poisson, crudité, fromage), du pain, d’un dessert laitier ; d’un menu asiatique (brochette de viande, riz, légumes sautés) ; une part de tarte salée, une salade de crudité maison.

      La collation de l’après-midi pour mieux répartir les apports énergétiques sur la journée et éviter les fringales et les grignotages. En outre cette collation est particulièrement utile pour les femmes mangeant peu au repas, en effet les repas copieux sont parfois gênant pour les femmes enceintes. Cette collation sera composée au choix de :

  • Un morceau de pain, une portion de fromage, un verre d’eau.
  • Un fromage blanc, une banane, un verre d’eau.
  • Un  gâteau de riz ou de semoule, un verre d’eau.
  • Quatre petits-beurre, un verre de lait.
  • Un pain au lait, un verre de lait.
  • Un petit pain aux noix ou aux olives, un verre d’eau.
  • Un yaourt, une barre de céréale, un verre d’eau.
  • Un morceau de pain tartiné de beurre, un produit laitier, un fruit, un verre d’eau.

    Il est conseillé, pour la collation d’éviter les associations pâtisserie-soda, et de compléter votre collation par un fruit ou un produit laitier.

       Il est conseillé de boire 1 litre à 1 litre et demi par jour, en consommant, au choix : eau, thé, tisane, café léger (sinon le café est à limiter), jus de fruits, lait nature ou aromatisé. Aucune contre-indication pour la consommation de l’eau du robinet, contrôlée qui présente toutes les garanties sur le plan sanitaire.

 

« J’ai des fringales »

Cela arrive souvent lors du premier trimestre. Ne mangez pas deux fois plus, ne déstrucutrez pas votre alimentation, préférez des repas plus légers et prenez une collation plus tard. Décalez votre fruit et votre produit laitier ou votre pain et votre fruit ou votre pain et votre produit laitier du petit-déjeuner dans la matinée ou de votre déjeuner dans l’après-midi. Enfin n’oubliez pas les féculents.

 

« J’ai tout le temps faim »

Vous ne mangez probablement pas suffisamment aux repas pour couvrir à la fois vos besoins et ceux de votre bébé. Ainsi vous grignotez entre les repas ce qui vous coupe l’appétit pour le repas suivant. Cela risque de déséquilibrer votre alimentation et d’engendrer une prise de poids trop importante. Il vous faut consommer plus de féculents complets, de pommes de terre, de légumes secs à chaque repas ; et manger plus souvent dans la journée : trois petits repas et une ou deux collations.

L'alimentation de la femme enceinte (partie 2)

Les situations particulières

 

Vous êtes adolescente : votre corps est encore en pleine croissance, votre alimentation doit donc couvrir vos besoins élevés et ceux de votre bébé. Mettez l’accent sur les aliments riches en calcium et parlez-en à votre docteur ou votre sage-femme.

Vous attendez des jumeaux ou des triplés : vos besoins ne sont que légèrement supérieurs à ceux d’une femme n’attendant qu’un enfant, vous n’avez pas besoin de manger deux fois plus.

Vous avez eu plusieurs grossesses rapprochées : vos stocks de vitamine D, B9 et de fer sont peut-être faible, insistez sur les aliments sources de ces nutriments.

Vous êtes végétarienne : vous pouvez avoir des risques de carences, parlez-en à votre docteur ou votre sage-femme.

Vous êtes végétaliennes : ce type d’alimentation est dangereux au cours de la grossesse et de l’allaitement car elle entraîne de nombreuses carences, parlez-en à votre docteur ou votre sage-femme.

L'alimentation de la femme enceinte (partie 2)

Lutter contre les désagréments de la grossesse

 

               

 

     Les nausées, vomissements, brûlures d’estomac, remontées gastriques et constipation accompagnent très souvent la grossesse. Tout cela est désagréable, difficile à supporter et empêche souvent de prendre ou de garder un repas normal, ce qui conduit souvent à éviter de manger. Que faire pour remédier à cela ?

 

    

     La nausée et les vomissements sont fréquents lors du premier trimestre et souvent bénins. Pour les éviter plusieurs comportements à adopter :

 

o   Ne sautez pas le petit-déjeuner et prenez-le de préférence au lit.

 

o   Faites des repas plus légers, mais plu fréquents (trois repas légers et deux collations dans la journée en prenant votre petit-déjeuner pas trop tard le matin). En effet les nausées sont accentuées par une durée trop longue entre deux repas.

 

o   Evitez les plats gras et les odeurs de cuisine.

 

o   Buvez de l’eau gazeuse.

             

            Les brûlures d’estomac et remontées acides sont courantes en fin de grossesse et sont dues à la pression exercée par le bébé sur l’estomac. Pour les diminuer, fractionnez vos repas, évitez les aliments qui peuvent fermenter dans  votre estomac (choux, crudités, pain peu cuit…), supprimez les plats épicés et aliments acides (vinaigre, cornichon, citrons) et ne vous allongez pas tout de suite  après les repas.

 

 

        La constipation, qui peut à la fois être la cause et la conséquence d’une mauvaise alimentation. En outre la grossesse ralentit le transit intestinal. Ainsi pour éviter d’être constipée vous devrez : boire au moins un litre et demi par jour et éventuellement une eau riche en magnésium (au moins 50mg/L), consommez des aliments riches en fibres (légumes, légumes secs, aliments complets…), faites de l’exercice, et à jeun le matin buvez de l’eau froide accompagnée de quelques pruneaux. 

Lutter contre les désagréments de la grossesse

               

                Les nausées, vomissements, brûlures d’estomac, remontées gastriques et constipation accompagnent très souvent la grossesse. Tout cela est désagréable, difficile à supporter et empêche souvent de prendre ou de garder un repas normal, ce qui conduit souvent à éviter de manger. Que faire pour remédier à cela ?

                La nausée et les vomissements sont fréquents lors du premier trimestre et souvent bénins. Pour les éviter plusieurs comportements à adopter :

{C}{C}{C}{C}-          Ne sautez pas le petit-déjeuner et prenez-le de préférence au lit.

{C}{C}{C}{C}-          Faites des repas plus légers, mais plu fréquents (trois repas légers et deux collations dans la journée en prenant votre petit-déjeuner pas trop tard le matin). En effet les nausées sont accentuées par une durée trop longue entre deux repas.

{C}{C}{C}{C}-          Evitez les plats gras et les odeurs de cuisine.

{C}{C}{C}{C}-          Buvez de l’eau gazeuse.

Les brûlures d’estomac et remontées acides sont courantes en fin de grossesse et sont dues à la pression exercée par le bébé sur l’estomac. Pour les diminuer, fractionnez vos repas, évitez les aliments qui peuvent fermenter dans  votre estomac (choux, crudités, pain peu cuit…), supprimez les plats épicés et aliments acides (vinaigre, cornichon, citrons) et ne vous allongez pas tout de suite  après les repas.

La constipation, qui peut à la fois être la cause et la conséquence d’une mauvaise alimentation. En outre la grossesse ralentit le transit intestinal. Ainsi pour éviter d’être constipée vous devrez : boire au moins un litre et demi par jour et éventuellement une eau riche en magnésium (au moins 50mg/L), consommez des aliments riches en fibres (légumes, légumes secs, aliments complets…), faites de l’exercice, et à jeun le matin buvez de l’eau froide accompagnée de quelques pruneaux.

L'alimentation de la femme enceinte (partie 2)

Les aliments et comportements à éviter

 

   Pour que la croissance de votre enfant se déroule au mieux au cours de votre grossesse, différents aliments devront être évités et certains comportements devront être supprimés.

      

Les aliments à éviter :

 

o   Le foie et les produits à base de foie qui contiennent des quantités élevées de vitamine A pouvant présenter des risques pour le fœtus. Si vous en avez déjà consommé ne vous affolez, les doses dangereuses sont difficilement atteignables via une alimentation normale. Eviter le foie reste une mesure de précaution.

 

o   Le soja et les produits à base de soja qui contiennent des phyto-estrogènes. Des expériences chez l’animal ont montré des effets indésirables sur les petits. Ces conclusions n’ont pas été faites chez l’homme, ainsi par mesure de précaution, il est conseillé de ne pas manger plus d’un produit à base de soja par jour.

 

o   Les produits enrichis en phytostérols, généralement réservés aux personnes qui ont trop de cholestérol. Même si cela est votre cas, ces produits doivent-être évités pendant la grossesse car les risques éventuels ne sont pas connus.

 

Les comportements à éviter :

{C}{C}{C}o   Consommer trop de caféine. Il est conseillé aux femmes enceintes de limiter leur apport en caféine, en ne buvant pas plus de trois tasses à café par jour, et en évitant les sodas et boissons énergisantes pouvant elles aussi contenir de la caféine. Aucun effet néfaste n’est à mettre sur le compte de la caféine durant la grossesse, cependant un apport trop important en caféine peut entraîner une accélération du rythme cardiaque (réversible et sans gravité) du nouveau-né ou le rendre agité.

{C}{C}{C}o   Consommer de l’alcool. Chez la femme enceinte, toute boisson alcoolisée (vin, bière, alcool fort) doit être évitée pendant la grossesse. En effet si le sang de la mère contient de l’alcool, le sang du bébé en contiendra aussi, or aucune dose limite n’est connue pour fixer un seuil de risque pour le développement neurologique du bébé.

{C}{C}{C}o   Consommer du tabac. Fumer dégage plusieurs milliers de produits toxiques, ces derniers peuvent avoir des répercussions sur la santé de l’enfant pendant la grossesse. Les répercussions sont proportionnelles à la quantité de fumé de tabac inhalé, et sont : diminution de la fertilité, risque de grosses extra-utérine, fausse couche, mort fœtale in utero, complications placentaires, prématurité de l’enfant et retard de croissance. Il est donc vivement conseiller d’arrêter de fumer et d’éviter d’inhaler la fumée de cigarette pendant votre grossesse.

{C}{C}{C}o   Prendre des compléments alimentaires. Sans prescription de votre médecin ou de votre sage femme, les compléments alimentaires sont inutiles et peuvent parfois présenter des risques pour votre enfant.

{C}{C}{C}o   Consommer des produits alimentaires enrichis pour les femmes enceintes et qui allaitent. Ces produits ne présentent aucune utilité dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

L'alimentation de la femme enceinte (partie 2)

Limiter les risques de maladies

 

        La listériose est une maladie rare, généralement bénigne, qui peut-être grave pour le fœtus. Elle se transmet par une bactérie appelée listeria. Certains aliments sont des abris privilégiés pour cette bactérie, ainsi pour limiter les risques il est conseillépendant la grossesse d’éviter :

{C}o   Certains produits de la mer : coquillages et  poissons crus, poissons fumés, surimi, tarama.

{C}o  Certaines charcuteries : rillettes, pâtés, foie gras, produits en gelée. Vous pouvez consommer des charcuteries comme le jambon en choisissant les produits préemballés.

{C}o   Certains produits laitiers : lait cru, fromage au lait cru, fromage à pâte molle, à croûte fleurie, à croûte lavée, fromage râpé industriel, croûte des fromages. Vous pouvez manger des fromages pasteurisés (gruyère, fromage fondu) et boire du lait pasteurisé, stérilisé ou UHT.

{C}o   Graines germées crues comme le soja.

{C}o   Viande crue ou peu cuite.

 

La toxoplasmose est une affection due à un parasite présent dans la terre, et que l’on peut retrouver sur les végétaux et par transmission dans la viande. Elle peut aussi être transmise par les chats. Le dépistage de cette affection est systématique, il s’effectue par prise de sang et est prescrit par votre médecin ou votre sage-femme. Ce dépistage déterminera  si :

{C}o Vous avez déjà eu la toxoplasmose, vous êtes immunisée, pas de précautions particulières à prendre.

{C}o  Vous n’avez jamais eu la toxoplasmose, il vous faudra faire des prises de sang mensuelle pendant votre grossesse et faire attention à ne pas manger de viandes crues ou peu cuites, de viandes fumées ou faisandées et à manger des légumes bien lavés.

{C}-        

          Enfin pour limiter les risques d’attraper ces deux maladies, vous devrez, dans la cuisine :

{C}o   Lavez soigneusement légumes et herbes.

{C}o   Bien faire cuire ou recuire vos viandes et poissons.

{C}o  Conservez séparément les aliments crus et cuits.

{C}o  Consommez rapidement les restes.

{C}o  Nettoyez souvent et désinfecter votre réfrigérateur et votre plan de travail à l’eau de javel.

{C}o  Lavez-vous soigneusement et régulièrement les mains.

 

{C}o Gérez correctement votre frigo en le nettoyant régulièrement avec de l’eau javellisée, en gardant la température entre 0 et 4°C, en emballant les produits crus et en les gardant à l’endroit le plus froid du frigo, en séparant les aliments crus et cuits, en emballant les restes, et en faisant décongeler les aliments au frigo plutôt qu’à température ambiante.

Partager cet article

Repost 0
Nutrition-pour-le-bien-être-et-la-performance dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance - dans Votre santé
commenter cet article

commentaires