Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma Présentation

  • dietetique-pour-le-bien-etre-et-la-performance
  • Amicissement, équilibre, performance
  • Amicissement, équilibre, performance

Ma présentation

Ma présentation En bref, mes valeurs, mes objectifs, ma formation...

Recherche

Le cabinet

Le cabinet Où me consulter ?

Vos aliments

Vos aliments Leurs vertus, leurs conservations, leurs bienfaits pour votre santé... et quelques astuces pour les conserver et mieux les déguster !!

La nutrition du sportif

La nutrition du sportif Comment s'alimenter pour une randonnée, pour un marathon, ou encore pour son match de tennis ou de foot. Mais aussi comment mieux récupérer et mieux s'entraîner.

Informations diverses

Informations diverses Le saviez-vous ?

Vos questions

Vos questions Questionner sa diététicienne, se soutenir dans la perte de poids, échanger des recettes... Communiquer entre vous !!

Recettes

Besoin d'idées de repas, d'idées de menus, envie de nouvelles saveurs, tout en mangeant sain ?
13 juillet 2018 5 13 /07 /juillet /2018 09:00

Aujourd'hui, je vous propose un document produit par le ministère de l'agriculture et de l'alimentation pour limiter le gaspillage !

Un frigo bien rangé pour des aliments mieux conservés
Repost0
6 juillet 2018 5 06 /07 /juillet /2018 09:00

L’été est bel et bien là, les vacances, la chaleur, les journées à la plage ou en randonnée aussi ! Pas question pour autant d’abandonner son alimentation équilibrée et de faire un croix sur une alimentation saine pendant toutes les vacances, ce qui se résumerait à devoir faire un régime à la rentrée de septembre ! Alors comment préparer un repas simple, équilibré, pratique à transporter et qui supporte un minimum la chaleur ?

Idées pique-nique

Les règles diététiques

 

Un repas équilibré présente un aliment de chacune des familles suivantes : légumes, féculents, protéines, produits laitiers, fruits et matières grasses. Composé de la sorte, votre repas vous apportera de l’énergie, des fibres pour le transit et l’élimination du cholestérol, des vitamines pour le bon fonctionnement du corps, des protéines pour bâtir les muscles, du calcium pour construire les os et des lipides pour développer les défenses immunitaires, créer les hormones et les cellules.

 

Les règles d’hygiène

 

L’idéal pour votre pique-nique est de le transporter dans une glacière avec un pain de glace (ou une bouteille d’eau ou de jus de fruit congelée) ou un sac isotherme là encore avec un pain de glace pour garder votre nourriture au frais. N’ouvrez pas votre glacière ou votre sac isotherme trop souvent pour éviter de faire monter la température, placez les aliments les plus fragiles au fond pour qu’ils restent le plus au frais possible.

Veillez à préparer les aliments les plus fragiles le matin même de votre pique-nique, placez vos aliments dans des boîtes hermétiques dans du film alimentaire.

Si vous ne disposez ni de glacière, ni de sac isotherme vous pouvez miser sur des aliments se conservant hors du réfrigérateur : fruits frais, boissons végétales, compotes, pain, conserve de légumes/poissons, yaourt longue conservation enfin à la place du beurre et de la mayonnaise utilisez des pâtés végétaux, de l’houmous, de la tapenade ou du concentré de tomate.

Idées pique-nique

Les ingrédients de votre pique-nique

 

Les légumes : à la croque : tomate cerise, tomate, carotte, chou-fleur, radis… en conserve : coeur de palmier, haricot vert, maïs, petit-pois, carotte… en gaspacho : concombre, tomate… en salade : salade verte, tomate, courgette…

Les féculents : en sandwich : pain au levain, complet, aux céréales, de seigle, de campagne… en apéritif : gressin, crackers… en salade : riz, quinoa, pâtes, lentilles, pois chiches, pommes de terre…

Les protéines : viande froides : rôti, cuisse de poulet… charcuterie : saucisson, jambon blanc, jambon cru, blanc de dinde… en conserve : pâté, sardine, thon, maquereau… fumé : saumon, truite, jambon… végétale : houmous, mélange de céréales complètes et de légumes secs, pâte végétal… en salade : surimi, dés de jambon, oeuf dur…

Les produits laitiers : en sandwich : fromage à tartiner, fromage en tranche… en boisson : lait, yaourt à boire… à déguster : fromage à pâte dur, yaourt, crème dessert… en salade : fromage en cube, sauce au yaourt, sauce au fromage…

Les fruits : en compote, en salade, frais : pomme, banane, melon, pêche…

Les matières grasses : en salade : huile d’olive, huile de colza, huile de noix… en sandwich : beurre, mayonnaise, tapenade…

Les extras (pour des journées où l’on se dépense plus !) : oléagineux, biscuits, olives, chips de légumes, chocolat, barres de céréales…

Idées pique-nique

Les idées menu pour votre pique-nique

 

En salade :

  • Concombre, avocat, porridge de riz, saumon fumé, huile de sésame.
  • Carotte râpée, houmous, oignon.
  • Sauce yaourt miel moutarde, salade verte, filet de poulet, copeaux de parmesan.
  • Blanc de poulet, brugnon, salade romaine, menthe, mozzarella, huile d’olive.
  • Taboulé aux crevettes.
  • Carotte râpée, tomate, boulgour, oignon, huile d’olive, lentille.

 

En sandwich :

  • Pain complet, chèvre frais, oeuf dur, avocat, poivron, mâche.
  • Pain aux céréales, blanc de poulet, radis, saint-moret, avocat, roquette.
  • Pain de campagne, roquette, jambon de parme, oeuf brouillé.
  • Pain au levain, fromage frais, salade, comté en fine tranche, tomate, poivron, jambon cru.
  • Pain au graines, petit-suisse (à tartiner), avocat, tomate, thon.
  • Pain de seigle, saumon fumé, radis, aneth, yaourt à la grecque (à tartiner).
  • Pain de mie complet, saumon fumé, Boursin, courgette et aneth.

 

En tarte ou quiche :

  • Au thon et à la tomate.
  • A la courgette et au fromage de chèvre.
  • Aux légumes du soleil : tomate, courgette, aubergine et mozzarella.

 

En dessert :

  • Salade : kiwi, fraise, flocons d’avoine et amandes, accompagné de fromage blanc.
  • Salade : melon, pastèque, feuille de menthe.
  • Cake : aux pêches, aux fraises, aux noisettes….
  • Muffins : au coulis de fruits rouges, aux myrtilles...
Repost0
22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 09:00

Quel parent ne s’est jamais demandé si son enfant mangez trop ou pas assez ? Si l’appétit de « moineau » devait être comblé ou non par des collations plus nombreuses ? Quelles horaires de repas correspondent au rythme de son enfant ?

Nous allons tenter de faire un petit tour d’horizon des habitudes alimentaires à donner à son enfant pour faciliter son développement et éviter les problèmes liés à la nourriture.

A table, les bonnes habitudes pour vos enfants

Le rôle du parent

 

En tant que parent, plusieurs rôles vous incombent au moment du repas pour donner de bonnes habitudes alimentaires, pour développer le goût et donner les bonnes sensations de faim et de satiété à votre enfant.

 

Dans un premier temps vous devrez déterminer les aliments proposés à chaque repas (petit-déjeuner, déjeuner, dîner, collations) pour que ces aliments soient nutritifs et permettent de répondre aux besoins de votre enfant mais aussi pour favoriser le développement de ses goûts. Un nouvel aliment devra être présenté à une fréquence régulière pour finir par être accepter par les papilles de vos chères têtes blondes. Pour choisir les bons aliments et les bonnes proportions, je vous invite à lire ou relire les articles suivants : « Votre mémo nutrition », « Mangez équilibré, tout simplement », « L’alimentation des enfants de 1 à 6 ans », « Les bonnes proportions dans l’assiette de votre enfant ».

A table, les bonnes habitudes pour vos enfants

Dans un second temps, vous devrez fixer les horaires de repas et de collations pour mettre en place une routine et permettre à votre enfant d’écouter les signaux de faim et de satiété. En fonction de son âge votre enfant aura besoin de 3 repas et 1 à 2 collations par jour. Les 3 repas indispensables seront donc le petit-déjeuner, à prendre dans l’heure du lever, le déjeuner qui doit aura lieu 4 à 5h après le petit-déjeuner et enfin le dîner 2 à 3h après la collation de l’après-midi ou entre 18h30 et 20h30 pour que votre enfant puisse dormir 10 à 12h par nuit. La collation quant à elle doit avoir lieu au moment de la baisse de glycémie entre 16h et 17h. Selon l’heure de lever de votre enfant, son âge et sa capacité à manger de grande quantité ou non il sera possible de rajouter une autre collation en plus du traditionnel goûter. Par exemple pour un lever vers 6h, une collation à 10h lui permettra d’éviter « les coups de pompe » et de rester vigilant jusqu’au repas de midi.

 

Enfin, vous devrez mettre en place un environnement agréable et un cadre défini au moment des repas. Le repas a lieu assis à table avec toutes les personnes concernées par le repas, sans écrans et dans une ambiance calme, sans pression et sans énervement. Ne réglez pas les conflits à table, incitez les petits mangeurs à manger davantage et encouragez votre enfant à ressentir les signaux de faim et de satiété.

 

Ces trois responsabilités vous confèrent en plus un rôle de modèle, vos actions influeront sur le développement des habitudes alimentaires de vos enfants. Le respect de ces règles (consommation d’aliments nutritifs, la pratique d’une activité physique…) accompagnées de plaisir en leur compagnie peut avoir un impact important.

 

 

Le rôle de l’enfant

 

La faim et la satiété sont innés, l’enfant déterminera de manière instinctive les quantités dont il a besoin. Vous devez lui faire confiance et l’encourager à écouter ses signaux, pour les plus petits qui ne parlent pas encore vous devrez prêter attention à ses divers comportements : jette sa cuillère, pleure, tourne la tête, recrache… Pour en savoir plus je vous invite à lire l’article suivant : "Les bonnes habitudes alimentaires chez les touts petits ".

A table, les bonnes habitudes pour vos enfants

L’interaction parent-enfant sur l’alimentation

 

Aborder le sujet de l’alimentation avec vos enfants n’est pas toujours chose aisée en fonction de son âge, de son attention… Effectuer des activités sur l’alimentation peut-être une façon amusante d’aborder le sujet (« Le jeu diététique des 5 familles »), ou lors de repas vous pouvez mettre en place des apprentissages et des discussions en aidant votre enfant à développer une relation positive avec les aliments.

Au coeur de cette interaction avec votre enfant, il sera nécessaire de garder toujours une relation positive envers les aliments, l’alimentation et les repas. Ne qualifiez pas un aliment de « bon » ou de « mauvais » et ne les utilisez pas en guise de punition ou de récompense. Le plaisir doit-être au coeur des repas et des discussions sur l’alimentation, présentez une vision positive de l’alimentation en valorisant tous les groupes d’aliments !

 

 

Les différents sujets à aborder en fonction de l’âge de vos enfants

 

De 2 à 5 ans : découvrir la provenance des aliments et découvrir les aliments avec ces 5 sens.

Entre 6 et 7 ans : continuer les sujets précédents, votre enfant commence à affirmer ses préférences alimentaires, découvrir les effets des aliments sur le corps et apprendre à écouter les signaux de son corps (faim, satiété, soif).

De 8 à 9 ans : identifier les saveurs de base, écouter les signaux de son corps, l’aspect culturel lié à l’alimentation, les effets de l’alimentation sur le corps.

Entre 10 et 12 ans : les effets des éléments nutritifs sur le corps, interpréter la liste des ingrédients dans les aliments, planifier et réaliser une recette, écouter les signaux de son corps.

Repost0
18 mai 2018 5 18 /05 /mai /2018 09:00

Les habitudes alimentaires des enfants se façonnent entre 1 et 5 ans et influenceront son alimentation tout au long de sa vie. Quelles sont les bonnes habitudes à prendre ? Quels repères mettre en place ? Quelles astuces utiliser ?

Les bonnes habitudes alimentaires chez les touts petits

La faim et la satiété

 

Avant toute chose, votre enfant doit être capable de repérer les signaux lui permettant de différencier la faim, de l’appétit et de la satiété :

 

. La faim est différente en fonction de la croissance, de l’activité physique, des aliments consommés au cours de la journée, des moments de la journée… Elle se caractérise par des gargouillis au niveau de l’estomac, par un manque d’énergie, par une difficulté à se concentrer, par des vertiges, par des maux de tête, par de l’irritabilité…. Le corps manifeste ainsi un besoin d’énergie à combler pour continuer à fonctionner correctement.

 

. L’appétit correspond plutôt à une envie, un désir de manger, ce n’est donc pas un besoin éprouver par le corps. L’appétit variera en fonction de l’émotion, de l’humeur, du stress, de la fatigue ou sera déclencher par une odeur ou la vue d’un met agréable.

 

. La satiété entraîne la disparition de la sensation de faim ainsi que tous les signaux associés. Une nouvelle sensation apparaît, celle d’avoir l’estomac juste assez rempli, par de lourdeur, pas de ballonnement.

 

La faim et l’appétit sont très variables chez un enfant, tout d’abord d’un enfant à l’autre, mais aussi d’un repas à un autre, d’un jour à un autre. Ainsi il est préférable de faire confiance à son enfant en le laissant déterminer les quantités dont il a besoin, il est le mieux placé pour écouter les signaux que lui envoie son corps. Cependant certains facteurs peuvent influencer ces signaux : l’envie de continuer à jouer, la durée d’un repas, les émotions ressenties au cours du repas, l’envie de faire plaisir en mangeant les plats préparés, la peur de manquer de nourriture, la disponibilité d’un aliment préféré…

Vous pouvez ainsi aider vos enfants à reconnaître ces différents signaux en leur demandant ce qu’ils ressentent avant, pendant et après un repas, vous les guiderez ainsi vers l’écoute des bons signaux et ainsi reconnaître la faim.

Les bonnes habitudes alimentaires chez les touts petits

Les trucs et astuces

 

Pour installer les bonnes et saines habitudes alimentaires chez votre enfant, quelques conseils sont à suivre :

 

  • Respecter son appétit à chaque repas, il peut varier du simple au double d’un jour à l’autre en fonction de son activité physique, de son humeur, de sa fatigue ou encore des poussées de croissance.
  • Servez 3 repas et 1 ou 2 collations par jour à votre enfant, ses besoins énergétiques et nutritionnels sont importants, mais son estomac est de petite taille, plusieurs repas avec des quantités adaptées lui permettront d’être en forme toute la journée et de grandir harmonieusement. Les collations doivent être proposées entre deux repas et au moins deux heures avant le repas suivant pour ne pas couper l’appétit et brouiller les signaux de faim.
  • Gardez des horaires stables pur chaque repas, cette routine évitera les grignotages et la confusion des signaux.
  • N’hésitez pas à varier les goûts et les couleurs dans l’assiette de votre enfant dès son plus jeune âge, présentez lui régulièrement de nouvelles saveurs. Plus il est initié tôt à de nouveau aliments plus il y a de chances qu’il les aime !
  • Ne négociez pas, ne récompensez pas et ne punissez par le biais des aliments, dans la mesure du possible. En effet en agissant ainsi vous brouillez les signaux de faim et de satiété.
  • Pour le dessert, attendez que tout le monde ait finit son plat avant de le servir et servez la même portion que le plat ait été fini ou non.
  • Ne mettez jamais votre enfant au régime, cela pourra entraver sa croissance. S’il mange sans faim ou qu’il a pris du poids parlez-en à son médecin et le guidez dans une meilleure écoute des signaux de faim et de satiété.
Repost0
11 mai 2018 5 11 /05 /mai /2018 09:00

Gnocchi à poêler, Lustucru :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient deux allergènes (blé et traces de lait) qui ont été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note C, jaune sur le Nutri-Score car trop (jaune) salé.
  • Yuka : produit excellent (78/100) grâce à ses teneurs moyennes en calorie, en protéines, en fibres, en graisses et en sucre, seul inconvénient ces gnocchis sont un peu trop salées.
  • Open Food Facts : idem Scan Up, en précisant la présence éventuelle de traces d’oeufs et de lait.

Un produit sur lequel les applications ne sont pas du tout d’accord. SU et OFF vous livre une donnent moyenne contre une note excellente pour Yuka. Il est difficile de savoir à quoi cela tient, puisque pour les trois applications on retrouve en vert : matières grasses, acides gras saturés, et sucre. Pour Yuka en vert on trouve en plus les protéines, les fibres et les calories. Enfin pour les 3 le sel est en excès, de façon modérée pour OFF et SU et en trop pour Yuka. Les évaluations sont donc similaire car les mêmes produits tendent vers le vert ou vers le orange mais la note finale est très différente, que faire ! Pour OFF et SU l’impact du sel sur la santé étant important, cela suffit pour contrecarrer la note globale, en revanche pour Yuka le plus grand nombre de note vert semble embellir la note finale. Lisons à présent les ingrédients, le premier « flocons pomme de terre réhydratés » nous fait pencher vers la note de OFF et SU, en effet les flocons de pomme de terre ont un index glycémique beaucoup plus important ce qui aura un impact plus important sur votre glycémie et donc votre sécrétion d’insuline suivant le repas. Les gnocchis sont donc à consommer avec modération.

 

 

Yaourt bio brassé nature, Les 2 vaches :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient un allergène (lait) qui a été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note B, vert clair sur le Nutri-Score car peu (vert) de sel mais un apport moyen (jaune) en sucre, en matières grasses et en acides gras saturés. L’application, indique aussi que ce produit contient un allergène : lait.
  • Yuka : produit excellent (85/100) car bio, peu calorique, peu salé, peu sucré, peu gras et contenant quelques protéines.
  • Open Food Facts : même constat que pour Scan Up, en précisant que le taux de fibres et de fruits et légumes n’étant pas renseigné, leur éventuelle contribution positive n’a pas pu être prise en compte.

Un note légèrement meilleure pour Yuka que pour OFF et SU. En effet pour Yuka le label bio et l’ensemble de variables sont en vert (à part contenu en fruits et légumes qui n’apparaît pas), alors que les autres applications considèrent les matières grasses, les acides gras saturés et les sucres en quantité modérée (jaune) ce qui réduit la note. A peu de choses près donc le produit est considéré comme bon ou excellent et à juste titre, simplement Yuka ayant une échelle de notation divisée en 4 et non en 5 et prenant en compte le label bio, cela augmente la note par rapport à OFF et SU.

 

 

Le coulis de Tomate, Heinz :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note A, vert sur le Nutri-Score car très peu gras et un apport moyen (jaune) en sucre et en sel.
  • Yuka : à nouveau un produit excellent (90/100) contenant 100% de légumes, quelques protéines, pas de graisses, peu calorique, peu de sel et peu de sucre.
  • Open Food Facts : même constat que pour Scan Up, en précisant que le taux de fibres n’étant pas renseigné, leur éventuelle contribution positive n’a pas pu être prise en compte. En outre la quantité de fruits et légumes est estimé pour les mêmes raisons que la confiture évaluée plus haut.

Produit excellent pour les 3 applications, à la seule différence que Yuka note l’ensemble des variables en vert alors que OFF et SU considère les sucres et le sel en quantité modérée. Mais sans aucun doute, ce produit est bon pour la santé et est bien largement préférable au Ketchup pour assaisonner vos pâtes par exemple !

Les applications autour de votre alimentation (partie 4)

Filets de Maquereau sauce escabèche, Saupiquet :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient deux additif (gomme guar et trait de paprika)) qui ont été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note C, jaune sur le Nutri-Score car trop riche (jaune) en sel, en matières grasses et en acides gras saturés.
  • Yuka : bon produit (60/100) contenant trop de sel et un additif douteux, mais riche en protéines, contenant quelques fibres et peu de sucre, de graisses et de calories.
  • Open Food Facts : même note que pour Scan Up, en expliquant que le taux de fruits et légumes n’étant pas renseigné, leur éventuelle contribution positive n’a pas pu être prise en compte. En outre mis en avant de deux additifs sans donner d’informations à leur sujet.

Là encore Yuka et les deux autres applications ne sont pas en phase, avec une note d’écart. OFF et SU considèrent que le produit contient une quantité modérée de sel, d’acides gras saturés et de matières grasses, tandis que Yuka considère que le produit est seulement trop salé et présente un additif douteux, le reste des variables est en vert. La note de OFF et SU semble meilleure car au delà de 10g de lipides pour 100g de produits il faut le considérer comme gras, le produit en question en contient 18,6g la note en jaune est donc plus indiquée. Ce produit est donc à consommer avec modération étant donné sa teneur en sel et en graisses, et à ne pas consommer trop souvent à cause de son additif douteux.

 

 

Levure diététique, Gerblé :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient deux allergènes (malt et orge) qui ont été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note A, vert sur le Nutri-Score, seul les acides gras saturés sont indiqués en jaune. L’application, indique aussi que ce produit contient un allergène : gluten.
  • Yuka : excellent, tous les voyants sont en vert foncé, sauf les calories en vert clair.
  • Open Food Facts : même constat que pour Scan Up, en précisant que le taux de fruits et légumes n’étant pas renseigné, leur éventuelle contribution positive n’a pas pu être prise en compte.

Produit excellent pour toutes les applications, seulement un peu gras pour OFF et SU, mais quasiment aucune graisse saturée, ce produit est donc à consommer dans les quantités indiquées sur la boîte à chaque repas sans problème (sauf allergies !).

 

 

Cassonade sucre roux de canne, Saint-Louis :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note D, orange sur le Nutri-Score car beaucoup trop sucrés. En effet ce sucre contient 99g de sucre pour 100g.
  • Yuka : produit médiocre car trop sucré et trop calorique, mais pauvre en graisse et en sel bien évidemment.
  • Open Food Facts : même constat que pour Scan Up, toujours en précisant que le taux de fruits et légumes n’étant pas renseigné, leur éventuelle contribution positive n’a pas pu être prise en compte.

99% de sucre, donc trop sucré pour toutes les applications, mais rien d’autres dedans. Donc comme tout sucre, à consommer avec modération pour éviter de prendre du poids ou de déclencher un diabète de type, mais rien de toxique dans ce produit.

 

 

Ma pâte à tartiner aux noisettes, Mamie Bio :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient un allergène (lait) et un additif (lécithine de soja) qui ont été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note D, orange sur le Nutri-Score car le produit est beaucoup trop riches (rouge) en matières, en acides gras saturés et en sucre. Seul le sel est en bonne quantité. L’application indique des allergènes : soja et fruits à coque.
  • Yuka : trop gras, trop sucré et trop calorique cette pâte à tartiner obtient la note médiocre mais seulement à 42/100 grâce à sa teneur en protéines, quelques fibres, peu de sel et son label bio.
  • Open Food Facts : même notation que Scan Up, en précisant que le taux de fruits et légumes n’étant pas renseigné, leur éventuelle contribution positive n’a pas pu être prise en compte. Ajout des traces éventuelles de lupin et de fruits à coque.

Trop sucré, trop gras, trop calorique, les applications sont unanimes. Cependant pas de produit nocif, de « bonnes graisses », des fibres et des protéines qui rendent ce produit moins nocif pour la santé que d’autres pâtes à tartiner… Mais comme les applications vous le font savoir par leur note orange, c’est à consommer avec grande modération, une fois par semaine au petit-déjeuner pourquoi pas !

Les applications autour de votre alimentation (partie 4)

Café Spécial filtre, Nescafé :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : produit inconnu.
  • Yuka : noté bon, car peu calorique et quelques fibres, mais peu d’apports autres ayant un impact bénéfique sur la santé.
  • Open Food Facts : non noté.

Pas de comparaison possible une seule application note ce produit.

 

 

Café soluble lyophilisé bio, Auchan :

  • Kwalito : produit inconnu.
  • Scan Up : produit inconnu.
  • Yuka : non référencé.
  • Open Food Facts : non noté.

Difficile de juger !

 

 

Tartines craquantes bio au sarrasin sans gluten, Le pain des fleurs :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note A, vert sur le Nutri-Score en contenant un apport moyen (jaune) en sel.
  • Yuka : produit excellent (100/100 !) malgré son apport un peut trop important en calorie compensé par son label bio, une bonne quantité de fibres et de protéines, peu de sucre, de graisses et de sel.
  • Open Food Facts : mêmes informations que l’application Scan Up.

La note est excellente pour l’ensemble des applications, OFF et SU mettent un léger bémol pour la quantité modérée de sel et Yuka pour trop de calorie. Mais toutes les autres variables sont en vert, et à raison !

 

 

Tartines craquantes au blé complet, Epi d’or :

  • Kwalito : produit inconnu.
  • Scan Up : note A, vert sur le Nutri-Score car légèrement trop (jaune) de sel et d’acides gras saturés. L’application, indique aussi que ce produit contient des allergènes : lait, lactose et gluten.
  • Yuka : excellent (90/100), par rapport au produit précédent, il manque le label bio et contient un peu plus de sucre.
  • Open Food Facts : mêmes informations qu’avec Scan Up.

Pour Yuka même évaluation que le produit précédent (moins le label bio, donc quelques points en moins) et de même pour OFF et SU avec en plus une quantité de matières grasses modérée. Les deux produits sont donc quasiment équivalent, ici seul le prix pourrait vous faire changer d’avis.

 

 

Cluster amandes, Neslté :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient un allergène (blé, malt, orge, farine, avoine, lait) et un additif (acides gras, phosphate de sodium, carbonate de calcium, vitamine PP) qui ont été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note C, jaune sur le Nutri-Score car beaucoup trop sucrés et trop riche en sel et en acides gras saturés. L’application, indique aussi que ce produit contient des allergènes : fruits à coque et gluten.
  • Yuka : mauvais (27/100) car contient 5 additifs (1 à éviter, 2 douteux), trop calorique, trop sucré et trop salé.
  • Open Food Facts : mêmes informations que l’application Scan Up, en précisant la présence éventuelles de traces de lait, fruits à coque et arachides ainsi que la présence de 3 additifs.

L’échelle de notation n’est pas tout à fait la même entre Yuka et les deux autres applications, ce qui donne là encore une évaluation légèrement différente sur chaque valeur. Ici Yuka est plus sévère en considérant le produit comme mauvais (note la plus basse) car un peu trop calorique, salé et sucré et surtout un additif à éviter un 2 additifs douteux. OFF et SU restent à la note moyenne car ne considèrent pas autant pas de valeurs et surtout pas la qualité des additifs. Produits à éviter fortement pour l’ensemble des valeurs et surtout pour les additifs.

Les applications autour de votre alimentation (partie 4)

Eau minérale gazeuse, Vernière :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient un additif (e300) qui a été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note A, vert sur le Nutri-score.
  • Yuka : excellent.
  • Open Food Facts : même note que Scan Up.

Pour une fois comparons avec Kwalito qui nous signale un additif contrairement aux autres applications. Des précisions sont à rechercher car peu de précisions sur la nature de ce dernier (E300 = vitamine C autorisé en France). Pas d’excès de sel donc peut être incluse dans une alimentation équilibrée.

 

 

Eau minérale, Volvic :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note A, vert sur le Nutri-score.
  • Yuka : excellent.
  • Open Food Facts : même note que Scan Up.

Pas d’excès de sel donc peut être incluse dans une alimentation équilibrée.

 

 

Alors que choisir ?

 

En conclusion, Kwalito est très pratique pour faire vos courses plus rapidement en évitant les produits auxquels vous êtes allergiques. Une fois vos personnalisations enregistrés, vous n’aurez plus qu’à scanner les produits plutôt que lire la totalité de la boîte pour savoir si vous pouvez ou non consommer ce produit.

 

Scann Up et Open Food Facts sont identiques dans leur notation, Open Food Facts est beaucoup plus précise et vous permet de participer en ajoutant certains produits. Scann Up vous permet de faire une synthèse de votre liste de course et surtout de garder un historique de vos produits. Mais s’il ne fallait en garder qu’une opter tout de même pour Open Food Facts.

 

Le match des applications pour votre alimentation se joue donc entre Yuka et Open Food Facts. Les variables prises en compte par Yuka sont plus nombreuses mais l’échelle de notation divisée en 4 contre 5 a tendance a donner de meilleures notes que l’échelle de notation divisée en 5 sur Open Food Facts. Ainsi Yuka vous donnera bonne impression sur de plus nombreux produits que Open Food Facts, mais vous alertera sur la nocivité des additifs ce que ne fera pas Open Food Facts.

Open Food Facts est donc plus précise et se base sur les indicateurs « de santé » (sel, graisse, fruits et légumes…), tandis que Yuka sera un peu plus globale mais vous permettra en plus de faire la chasse aux additifs douteux et à éviter. Le mieux serait donc de comparer les évaluations des deux applications pour chaque produit. Si vous souhaitez surtout vous défaire des additifs et que vous savez comment manger équilibré et que vous consommez peu de produits industriels Yuka est faite pour vous. Si vous faites attention aux sucres, aux matières grasses et que vous souhaitez trier vos placards pour les débarrasser des "produits à consommer avec modération" Open Food Facts est tout indiquée !

Repost0
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 09:00

Mieux choisir ses aliments : le Nutri-Score et les additifs

 

Le Nutri-Score, conçu dans le cadre du Programme National Nutrition Santé, pour rendre lisible et compréhensible les étiquetages nutritionnels de vos aliments. Chaque marque et entreprise peut décider ou non (il n’existe pas encore d’obligation) d’apposer ce logo sur l’emballage de ces produits. Jusqu’en 2016, il était obligatoire de mentionner au moins le tableau des valeurs nutritionnelles, mais celui-ci étant bien souvent difficile à décrypter pour le consommateur lambda à cause du nombre important et de la complexité des informations, le règlement européen a autorisé, par le biais de la loi Santé, l’utilisation d’une information nutritionnelle supplémentaire. Le gouvernement français a ainsi alors réfléchi avec des médecins, des industriels et des consommateurs à la création d’un logo claire, visible et simple : le Nutri-Score. Ce logo est composé de 5 couleurs et de 5 lettres pour classer les produits sur le plan nutritionnel du plus favorable (vert, A) au moins favorable (rouge, E). La catégorie à laquelle appartient le produit en question est mis en avant par rapport aux autres lettres du logo. La note du produit est calculée en comparant pour 100g de produits les nutriments à favoriser (fibres, protéines, fruits, légumes) et les nutriments à limiter (énergie ou Kcal, acides gras saturés, sucres, sel). Pour certains produits comme les matières grasses, les méthodes de calcul ont été adaptées pour classer entre eux les bons et les mauvais produits de cette classe d’aliments. Ce logo permet donc de choisir entre deux produits de la même famille, par exemple entre deux boîtes de céréales du petit-déjeuner et de remplir votre chariot d’un plus grand nombre de produit « vert » que « rouge ».

Ce Nutri-Score est donc une indication que vous trouverez sur certains produits dans vos supermarchés, il peut différencier de celui que vous donneront vos applications. En effet Yuka utilise sa propre méthode de calcul (https://yuka.io) : le Nutri-Socre (pour 60% de la note finale du produit) auquel sont ajouté les additifs (qui compte pour 30% de l’évaluation) et la dimension biologique (qui compte pour 10% de la note en prenant en compte le label bio français ou européen).

Les applications autour de votre alimentation (partie 3)
En savoir plus sur le nutritionniste-score
En savoir plus sur le nutritionniste-score

En savoir plus sur le nutritionniste-score

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées intentionnellement aux aliments pour permettre une meilleure conservation, donner une couleur spécifique, donner une meilleure texture ou plus de goûts, ou encore pour sucrer l’aliment auquel il est ajouté. Ces additifs peuvent être naturels ou synthétisés et plus ou moins nocifs pour la santé. Tous les additifs sont identifiés par un numéro commençant par « E » et doivent être spécifiés dans la liste des ingrédients via leur numéro ou leur nom. Les additifs les plus souvent mentionnés sont les colorants, les émulsifiants, les stabilisateurs, les agents gélifiants, les épaississants, les conservateurs et les édulcorants.

Pour en savoir plus consulter le site https://www.les-additifs-alimentaires.com ou les études de l’UFC que choisir.

 

Mieux choisir ses aliments : comparaison des applications

 

Pour vérifier que ces applications nous donnent de bonnes informations, nous allons comparer des produits entre eux via la liste de produit suivante :

  • Pur jus d’orange sans pulpe, Innocent
  • Sirop d’érable bio, Maple Joe
  • Le beurrier demi-sel, Paysan Breton
  • Confiture de mûres, Bonne Maman
  • Chaussée aux moines
  • Gnocchi à poêler, Lustucru
  • Caprice des Dieux
  • Yaourt bio brassé nature, Les 2 vaches
  • Le coulis de Tomates, Heinz
  • Filets de maquereaux sauce escabèche, Saupiquet
  • Levure diététique, Gerblé
  • Cassonade sucre roux de canne, Saint-Louis
  • Ma pâte à tartiner aux noisettes, Mamie bio
  • Café Spécial Filtre, Nescafé
  • Café soluble lyophilisé bio, Auchan
  • Tartines craquantes bio au sarrasin sans gluten, Le pain des fleurs
  • Tartines craquantes au blé complet, Epi d’or
  • Cluster Amandes, Nestlé
  • Eau minérale gazeuse, Vernière
  • Eau minérale, Volvic

 

Comparons les synthèse de Scan Up et Yuka :

Synthèse de Scann Up et Yuka
Synthèse de Scann Up et Yuka

Synthèse de Scann Up et Yuka

L’échelle de mesure de Scan Up est plus intéressante puisqu’elle comprend une note de plus que celle de Yuka donc une note plus précise. Ainsi du premier coup d’oeil nous aurions tendance à dire que la liste d’aliments scannée est plutôt bonne pour Yuka car une majorité de vert, alors que sur Scan Up nous aurions tendance à dire que cette liste est plutôt moyenne étant donné la taille de la part jaune de le note C, couleur jaune qui oriente notre jugement plutôt vers une note moyenne que bonne. Ainsi d’une application à l’autre la synthèse pourra être interprétée bien différemment ! En outre cette synthèse est très globale puisqu’elle ne prend en compte que les notes globales de chaque aliment, ainsi une matière grasse (pas nécessairement mauvaise pour la santé) sera noté dans le rouge alors qu’elle ne sera pas à bannir de notre liste de course. La seule synthèse ne nous apprend donc pas grand chose, il faudra comparer les applications d’un produit à l’autre, surtout que Kwalito et Open Food Facts ne dispose pas de cette fonction.

 

Pur jus d’orange sans pulpe :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note C (moyenne), jaune sur le Nutri-Score à cause d’une teneur en sucre élevé, en effet sur les 4 variables mentionnées toutes sont vertes sauf le sucre qui obtient la couleur rouge.
  • Yuka : le produit est considéré comme bon grâce à son excellente teneur en fruits (100% du produit), mais il est considéré comme beaucoup trop calorique et sucré (même teneur que pour Scan Up et inscrite sur la bouteille).
  • Open Food Facts : même constat que pour Scan Up, puisque c’est à nouveau la note du Nutri-Score qui apparaît.
Les évaluations des différentes applications
Les évaluations des différentes applications
Les évaluations des différentes applications
Les évaluations des différentes applications
Les évaluations des différentes applications
Les évaluations des différentes applications

Les évaluations des différentes applications

Les applications (mise à part Kwalito puisqu’elle ne compare pas les mêmes choses que les autres applications) sont toutes d’accord pour dire que ce produit est trop sucré. Cependant Yuka donne une évaluation plus positive que Scan Up et Open Food Facts en considérant en plus dans sa note les additifs, ainsi le jus de fruit ne contenant que du fruit et que le sucre du fruit sans aucun additif obtient alors une meilleure évaluation. Ainsi d’un point de vu comparatif de produits Yuka sera plus utile puisque prendra en compte aussi les additifs dans sa note (même si vous pouvez ensuite juger par vous même avec Open Food Facts puisque l’application vous spécifie les additifs et leurs qualités), en terme d’équilibre alimentaire Open Food Facts et Scan Up seront plus justes puisqu’il est préférable d’éviter les jus de fruit (même 100% pur jus et sans sucre ajouté) car ils apportent trop de sucre rapide, ce que vous indique la note ici.

 

 

Sirop d’érable, Maple Joe Bio :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note D, orange sur le Nutri-Score car beaucoup trop (rouge) sucrés.
  • Yuka : considéré comme médiocre car trop sucré, mais peu calorique et très peu gras.
  • Open Food Facts : la note est la même que sur Scan Up, avec comme avertissement un taux de fruits et légumes non renseigné, leur éventuelle contribution positive n’est donc pas prise en compte.

Toutes les applications (pour ce produit et les suivants nous ne parlerons pas de l’évaluation de Kwalito qui ne prend en compte que vos personnalisation pour ne vous informer que sur les ingrédients que vous souhaitez éviter) s’accordent pour dire que se produit est trop sucré, ce qui est vrai (58%), mais les autres ingrédients sont tous en vert. La note de ce produit n’est donc basée que sur le sucre, mais ce que l’on demande au sirop d’érable s’est de sucrer son yaourt, ses crêpes… ainsi la note ne doit pas ici vous inciter à ne pas consommer ce produit, mais à le consommer avec modération et à limiter les produits de couleur orange dans votre alimentation quotidienne.

 

 

Le beurrier demi-sel, Paysan Breton :

  • Kwalito : produit inconnu.
  • Scan Up : note E, rouge sur le Nutri-Score car beaucoup trop (rouge) riche en sel, en matières grasses et en acides gras saturés. L’application, indique aussi que ce produit contient un allergène : lait.
  • Yuka : le produit est noté en orange car trop calorique, trop salé et présentant un mauvais équilibre dans les graisses.
  • Open Food Facts : le bilan est le même que sur Scan Up, cependant Open Food facts précise que le taux de fruits, de légumes, de noix n’a pas été renseigné et ne contribue pas à cette note.

OFF et SU sont plus sévères que Yuka en accordant une note rouge contre seulement une note orange pour Yuka. En effet Yuka prend aussi en compte le fait que le produit ne contient pas d’additifs et une quantité infime de sucre ! OFF et SU prennent aussi en compte la faible quantité de sucre dans le produit cependant cette variable est-elle vraiment judicieuse pour noter une matière grasse ? Pour ce produit la note rouge est plus judicieuse car ce beurre contient beaucoup de graisses et beaucoup de graisses saturées et surtout contient beaucoup de sel. Là encore la note rouge ou orange d’une matière grasse est plutôt logique car très grasse, mais ne doit pas vous inciter à ne pas en acheter car les matières grasses sont indispensables au bon fonctionnement de votre corps. Les différentes applications devront dans le cas de ces produits, vous servir à choisir entre plusieurs matières grasses : laquelle est la plus salée, laquelle est la plus grasse, quelle type de graisses contient-elle, quels additifs ?

 

 

Confiture de Mûres, Bonne Maman :

  • Kwalito : le produit est vert donc bon puisqu’il ne contient aucun allergène ou additif mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note D, orange sur le Nutri-Score car beaucoup trop (rouge) sucrés.
  • Yuka : produit médiocre car trop sucré, mais contient des fruits en bonne quantité, pas de graisses, pas de sel, quelques fibres et peu de calorie.
  • Open Food Facts : même constat que Scan Up, Open Food Facts précise que la quantité de fruit n’est pas clairement explicitée sur l’étiquette et donc estimé via les ingrédients ce qui peut éventuellement fausser la note.

Note orange pour l’ensemble des applications, en effet le produit contient 59% de sucre, mais toutes les autres variables sont en verts. Cette note pour un produit sucré doit vous inciter à le classer dans les produits à consommer avec modération, et à ne pas multiplier dans la journée.

 

 

Chaussée aux moines :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient un allergène (lait) et un additif (e235) qui ont été mentionnés dans les personnalisations.
  • Scan Up : note E, rouge sur le Nutri-Score car beaucoup trop (rouge) riche en sel, en matières grasses et en acides gras saturés.
  • Yuka : ce fromage est noté comme mauvais (28/100) car trop gras, trop salé et contenant un additif douteux.
  • Open Food Facts : même note que sur Scan Up, en précisant la présence d’un additif, mais sans nous dire si ce dernier est bon ou non pour la santé.

Produit à éviter ! Les applications s’accordent pour nous dire que l’apport de protéine, de fibres et de calorie est bon mais pour le reste ce produit est à éviter de façon régulière. En effet l’apport important de graisses saturées, de sel et la présence d’un additifs douteux doivent vous inciter à laisser ce produit de côté. En lisant les ingrédients et la table de valeur nutritionnel nous ferions de même.

 

 

Caprice des Dieux :

  • Kwalito : le produit est rouge donc mauvais puisqu’il contient un allergène (lait) qui a été mentionné dans les personnalisations.
  • Scan Up : note D, orange sur le Nutri-Score car beaucoup trop (rouge) riche en matières grasses et en acides gras saturés, ainsi qu’une quantité de sel moyenne (jaune).
  • Yuka : noté comme médiocre car trop gras et trop salé, mais présentant un excellent apport de protéines et un faible impact calorique.
  • Open Food Facts : même constat que pour Scan Up, toujours en précisant que le taux de fibres et de fruits et légumes n’étant pas renseigné, leur éventuelle contribution positive n’a pas pu être prise en compte.

Les applications confèrent une note orange à ce produit qui contrairement au fromage précédent est légèrement moins riche en protéines, en fibres et en sel mais plus gras. Alors pourquoi une meilleure note ? Car ce produit est effectivement moins salé et ne contient pas d’additifs. Ainsi la différence pour votre santé par rapport au fromage précédent se situe dans la présence d’additifs et du sel qui peut entraîner des maladies cardiovasculaires. Les applications vous aident donc clairement à préférer un aliments plutôt q’un autre, lors d’un choix dans une même catégorie. Ce produit, comme le fromage en général doit être consommé avec modération car ce sont des produits gras et salés, cependant le fromage fait partie des apports de protéines et de calcium il ne doit pas être supprimé de votre alimentation à cause d’une note orange, mais bien être consommé avec raison !

Repost0
27 avril 2018 5 27 /04 /avril /2018 09:00

Aujourd’hui, nous parlerons à nouveau des applications alimentaires, mais pour cette deuxième partie, nous nous focaliserons sur les applications vous permettant d’évaluer la valeur nutritionnelle de vos produits alimentaires et de leur teneur en additifs. Ces applications ont été conçues pour vous aider à décrypter les tables de valeurs nutritionnelles et la liste d’ingrédients se trouvant sur les emballages et ainsi faire le bon choix aux supermarchés.

Ces applications sont elles fiables, les évaluations proposées sont-elles justes et surtout comment les interpréter ?

Nous commencerons par détailler le design et le fonctionnement de chaque application puis nous comparerons leur utilité et leur performance.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Mieux choisir ses aliments : décryptage des applications

 

Kwalito

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Comme de nombreuses autres applications, il vous faut créer un compte ou vous connecter via votre compte Facebook. Ensuite l’application vous pose une série de question concernant vos exclusions alimentaires, vos allergies et vos préoccupations nutritionnelles (grossesse, additifs, huile de palme) pour supprimer des aliments dans ce que vous proposera l’application, en outre vous pouvez ajouter vous mêmes les aliments à exclure. Une fois ces premières personnalisations effectuées, vous tomberez directement sur la page vous permettant de scanner les produits possédant un code barre.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

En haut à droite vous pouvez accéder à l’onglet menu composé :

  • De tutoriels détaillants le fonctionnement de l’application.
  • D’une interface de recherche sur les ingrédients, les additifs, les produits…
  • D’un historique de vos produits scannés.
  • De votre alimentation, c’est-à-dire de vos préférences rentrées lors de la personnalisation de votre application.
  • D’une messagerie vous permettant de contacter les créateurs de l’application.
  • Des informations concernant les créateurs.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

En bas à droite vous trouverez l’onglet vous permettant de scanner les aliments. Une fois votre produit scanné l’application vous indique si le produit est bon (vert) ou mauvais (rouge), les ingrédients, les éventuels additifs et les allergènes. Vous pouvez ensuite ajoutez le produit en question dans vos favoris et le noter : j’aime (pouce en haut) ou je n’aime pas (pouce en bas). En ce qui concerne la notation du produit (bon ou mauvais), celle-ci dépend de vos exclusions, allergies… ainsi lorsque vous faites vos courses, simplement en scannant le produit vous savez s’il contient des ingrédients que vous devez éviter.

Les + : ne pas être obligé de lire l’ensemble des informations nutritionnelles et des ingrédients pour savoir si le produit contient des allergènes ou des additifs.

Les - : Une banque de donnée pas aussi importante que les autres applications du genre.

 

Scan Up

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Là encore, une application nécessitant la création d’un compte ou la connexion via votre profil Facebook. Mais une fois votre compte créé, vous ne pouvez pas faire plus simple, aucune configuration, votre application est opérationnelle.

Vous trouverez en haut à gauche l’onglet vous permettant de scanner les codes barres et à droite une loupe vous permettant de rechercher des recettes, des ingrédients, des produits.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Au centre se trouvent les onglets Mes Listes et Recettes. Détaillons ces deux onglets :

  • Mes Listes : dans cet onglet vous pouvez créer des listes de course en scannant des produits lors de vos achats ou chez vous. Cela à une importance en effet si vous êtes chez vous (en habitant à Paris et aux alentours uniquement) vous pouvez commander vos achats à domicile via le partenaire de l’application. Pour revenir à ce qui nous intéresse, lorsque vous souhaitez créer une liste de course, les produits entrent aussi dans votre historique (ainsi pas besoin de les scanner à nouveau pour relire les informations les concernants), l’application vous donne le Nutri-Score (que nous détaillerons plus loin), la quantité de graisses, d’acides gras saturés, de sucre et de sel pour 100g du produit scanné. En outre l’application vous propose des alternatives plus saines, le prix moyen du produit et la présence d’allergènes. Une fois tous les produits de votre liste scannés, vous trouverez en bas un petit onglet graphique, celui-ci vous indique le pourcentage de produit se trouvant dans chacune des notes Nutri-Score. Ainsi vous savez si vous avez plus de produits étant bien noté ou mal noté par le Nutri-Score.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
  • Recettes : tout une liste de recettes avec les ingrédients, les temps de préparation et de cuisson ainsi que le déroulement de la recette. Cet onglet est assez étonnant étant donné le but principal de l’application, mais cela permet de trouver de l’inspiration à défaut d’avoir un lien avec le reste de l’application.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Mise à jour : entre le début de l’écriture de cet article et la mise en ligne de l’article, des mises à jour ont été effectuées par l’application. L’onglet recette n’existe donc plus, et 3 boutons ont été ajoutés : Nouveautés (les nouveaux produits entrés dans la base de données et accessibles pour la livraison de course à domicile), Test de produits (pour devenir testeur de produit) et Promos (les produits en promotions du moment).

 

Les + : vous pouvez garder en mémoire vos listes de course ce qui vous permet de ne pas refaire votre liste à tout bout de champ, surtout si vous avez trouver toutes les bonnes alternatives à vos anciens produits moins bons pour la santé.

Les - : l’application ne reconnait pas toujours que vous lui présenter un code barre, le temps de reconnaissance est parfois un peu long ou il faut avoir trouver le bon angle ! On regrette le manque d’informations nutritionnelles et le fait que l’application ne précise pas les additifs.

 

Yuka

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Lors de la première ouverture l’application vous souhaite la bienvenue en vous expliquant qu’elle vous aidera à choisir les bons produits en évaluant leurs impacts sur votre santé via une note sur 100 puis en vous recommandants des alternatives.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Dès la fin de l’introduction Yuka vous invite à scanner votre premier produit.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Une fois ce scan réalisé, vous trouverez tout en bas de l’application 5 onglets :

  • Synthèse : cette synthèse vous donne un bilan des aliments scannés sous forme de camembert et de liste dans lesquels sont comptabilisés le nombre de produit pour chaque niveau d’évaluation : Vert foncé-Excellent, Vert clair-Bon, Orange-Médiocre, Rouge-Mauvais. Si vous cliquez sur l’une des notes vous accéderez à tous les produits compris dans cette notation.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
  • Favoris : onglet dans lequel vous pouvez mémoriser vos produits favoris.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
  • Scan : pour scanner et obtenir l’évaluation du produit de votre choix.
  • Recos : cet onglet liste les recommandations de Yuka pour remplacer les produits « Mauvais » ou « Médiocre » précédemment scannés. Si vous cliquez sur l’une des recommandations vous trouverez toutes les alternatives que vous propose l’application.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
  • Historique : vous trouverez ici tous vos produits scannés.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Lors du scan d’un produit vous obtiendrez la fiche suivante :

 

En haut la photo, le nom et la marque du produit ainsi que ça note sur 100 (100 étant la note optimale) et un bouton pour ajouter le produit à vos favoris. En dessous les 9 variables de l’évaluation (fruits & légumes, fibres, graisses saturées, protéines, sel, calories, sucre, additifs, bio) divisées ensuite en deux : qualités du produit et défauts du produit. Pour chacune des variables une note est attribuée selon un barème propre à chacune des variables mais classé de la même façon que la note globale, c’est-à-dire via les quatre couleurs. Vous pouvez cliquer sur chacune des variables pour avoir plus d’informations, ce qui est particulièrement intéressant pour l’onglet additifs qui vous donne alors accès à la liste des additifs du produit ainsi que leur nocivité, toujours reconnaissable avec le même code couleur. Enfin tout en bas des recommandations vous trouverez un lien pour contacter l’équipe de l’application, la possibilité de supprimer le produit de votre historique, un rappel sur la méthode de notation et si le produit est mauvais ou médiocre des alternatives de produit plus sain.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Les + : application très claire, les informations ne sont pas trop nombreuses, utiles et facile à comprendre. On apprécie les recommandations pour trouver une alternative aux mauvais produits.

Les - : quelques produits encore inconnus, absence du Nutri-Score. Cette information aurait été intéressante pour comparer le Nutri-Score à l’évaluation de Yuka qui a intégré dans sa note une évaluation en fonction des additifs.

 

Open Food Facts

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

L’application s’ouvre directement sur la page d’accueil vous permettant de scanner les aliments. En haut à gauche les paramètres vous permettant de choisir la langue de l’application et en haut à droite un onglet pour s’identifier, cette identification n’est pas obligatoire et vous permet simplement de participer aux référencement de nouveaux produits. En dessous deux boutons l’un vous permettant de chercher un produit par nom ou par marque et l’autre vous permettant de scanner vos produits.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Le scan d’un produit vous permet d’avoir le nom du produit puis la note Nutri-Score globale puis cette même note pour différents éléments : lipides, acides gras saturés, sucres et sel.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

En dessous 3 onglets que vous pouvez développer :

  • Caractéristiques du produit : avec la quantité, le conditionnement, la marque, la catégorie, les labels/certifications/récompenses, le lieu de fabrication/transformation… et parfois une ou plusieurs photos.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
  • Ingrédients : la liste des ingrédients, les allergènes et autres produits pouvant causer des intolérances, les additifs et parfois des photos.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
  • Informations nutritionnelles : note Nutri-Score et le tableau des valeurs énergétiques.
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)
Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Enfin, tout en bas vous pouvez participer en complétant ou modifiant certaines informations et en envoyant des photos supplémentaires.

Les applications autour de votre alimentation (partie 2)

Les + : une base de données très importante qui ne cesse de grandir, la richesse des informations pour les plus pointus.

Les - : aucun historique disponible ce qui vous oblige à rescanner chaque produit, pas de bilan sur la totalité des aliments scannés, à nouveau la richesse des informations qui peut nous perdre un peu…

Repost0
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 09:00

Les smartphones, les tablettes, les objets connectés sont désormais bien établis dans notre quotidien, et ce pour de multiples fonctions. Dans cet article, nous nous intéresserons aux applications alimentaire permettant de faire le choix entre différents produits, de planifier ces repas, de savoir comment cuisiner avec ces restes ou encore de choisir ces légumes en fonction des saisons !

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Planifier ses repas et cuisiner

 

Fruits et légumes de saison

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Application très simple, il vous suffit de la télécharger puis de l’ouvrir et vous tomberez directement sur le mois en cours avec d’un côté les fruits et de l’autre les légumes de saison. Il vous suffit ensuite de faire glisser les mois de gauche à droite, ou inversement pour parcourir l’ensemble des mois de l’année. Les informations de l’application proviennent du site www.mescoursespourlaplanete.com. Cette application vous sera très pratique lors de vos achats, vous pourrez ainsi sans vous tromper tabler sur des produits de saison, écolo non ?

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Les + : simple d’utilisation, claire, prend peu d’espace sur votre smartphone. L’application vous annonce qu’elle vous donnera les fruits et légumes de saison (en France ! ) et c’est ce qu’elle fait !

 

Frigo Magic

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Dès l’installation l’application vous annonce des recettes avec des temps de préparation allant jusqu’à 30 minutes maximum, pour deux personnes, sans utilisation de balance, uniquement avec des ingrédients se trouvant dans votre réfrigérateur et enfin en prenant en compte votre région (il vous faudra accepter la géolocalisation).

 

Un fois le préambule passé, vous personnaliserez votre application en précisant vos allergies alimentaires (gluten, lactose) ou votre régime particulier (végétalien, végétarien) ainsi que les ingrédients (liste prédéfinie par l’application) dont vous bénéficiez. Pour chaque ingrédient vous pourrez indiquer s’ils sont toujours/parfois/jamais dans votre réfrigérateur. Une fois ce listing effectué, vous pouvez passer aux recettes !

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

L’application vous propose de choisir les recettes en partant d’un ingrédient de base, par exemple le gruyère, l’application vous propose alors différents choix : omelette aux légumes, pâtes aux fruits de mer… Prenons la Salade César, vous trouverez en haut tous les ingrédients, en dessous le déroulé de la recette et tout en bas 4 icônes :

  • Lire : votre téléphone énoncera la recette étape par étape.

  • Favori : pour inclure la recette dans vos favoris et la retrouver plus facilement.

  • Recette : pour noter de 1 à 4 étoiles la recette en question.

  • Partager : pour partager votre recette sur Facebook.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Avant de démarrer, l’application vous propose d’adapter la recette en retirant, ajoutant ou modifiant les ingrédients et cela grâce aux suggestions en haut de la recette (qui prennent en compte votre listing de personnalisation).

Vous retrouverez ensuite sur l’onglet Frigo Magic en haut à gauche vos favoris mais aussi la possibilité d’ajuster votre liste d’ingrédients et vos ustensiles !

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Les + : facile et rapide à personnaliser, des recettes simples (même si l’on ne sait pas cuisiner), rapides et bons marché, des mises à jour régulières, présences d’aliments (épluchures de légumes par exemple) que l’on aurait tendance à jeter par manque de connaissance !

Les - : nombre d’ingrédients restreint (en même temps c’est une application pour cuisiner simplement et avec des restes), seulement deux allergies et deux régimes alimentaires proposés (mais pas des moindres), recettes prévues pour deux personnes uniquement (cela vous obligera à faire un peu de math en fonction du nombre de convives), certains la trouveront somme toute un peu sommaire par rapport à l’application Youmiam mais Frigo Magic n’a pas la prétention d’en faire autant et vous propose surtout de cuisiner à partir de vos restes !!!

 

Youmiam

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Avant toutes choses Youmiam vous propose une petite démonstration de l’application, puisque pour faire partie de la communauté il faudra créer un compte ou simplement associer l’application à votre compte Facebook. Cela vous permet de vous faire une idée du contenu, de l’ergonomie et de l’utilisation de l’application.

 

Une fois votre compte créé, vous démarerez par une petite personnalisation (vous n’êtes pas obligés d’être honnête car je ne pense pas que votre âge et votre sexe vous serviront à cuisiner) : sexe, âge, personnes pour qui vous cuisinez, allergies (lactose, oeuf, gluten, sésame, crustacés, arachide, soja, noix, poisson), régime alimentaire (végétalien, végétarien, sans porc, paléo), aversions alimentaires, votre niveau de cuisinier (débutant, intermédiaire, expert), vos envies (pasta, salades, pizza, bon et sain…) et enfin la possibilité de suivre des « top utilisateurs ».

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

La personnalisation terminée, vous voilà dans le vif du sujet, vous tomberez directement sur les recettes « recommandées ». Avant de lire les premières recettes, détaillons l’interface :

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

. En haut à gauche vous trouverez un onglet vous permettant d’ajouter vos propres recettes (photo obligatoire !).

. En haut à droite vous trouverez l’onglet « liste de course » en forme de caddie, lors de votre première visite cette liste sera vide, mais vous pouvez la remplir à partir d’une recette en tapant sur le caddie de la recette.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

. Entre la première recette et le haut de l’application vous trouverez un menu comprenant 3 onglets :

- Suivi : vous y trouverez les recettes des top utilisateurs que vous suivez.

- Recommandé : vous y trouverez les recettes sélectionnées en fonction de vos goûts.

Playlists : vous y trouverez des listes de recette sur différents thèmes.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

. En bas 5 onglets : 

L’icône maison pour revenir à l’accueil.

- L’icône loupe pour accéder à la recherche. Vous pouvez rechercher des recettes en fonction de leur popularité du moment, des ingrédients présents dans votre frigo, de différentes catégories (pâques, rapides, apéro, sans gluten, facile…), de playlist d’autres utilisateurs, de la semaine… Vous pourrez aussi rechercher des gestes de cuisine bénéficiant de démonstration vidéo !

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

- L’icône Youmiam pour affiner une recherche en fonction de vos envies ! Par exemple pour un petit-déjeuner ou un brunch, l’application vous propose de choisir votre budget, le temps de préparation, la difficulté et même de ne choisir que les recettes à base de produits de saison. Ensuite l’application affinera la sélection en vous posant une série de question sur vos envies pour aboutir à une liste de recette correspondant.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

- L’icône notification en forme d’éclair pour suivre les commentaires et les « miam » des autres utilisateurs mais aussi savoir si d’autres utilisateurs vous suivent (il vous faudra activer les notifications dans les paramètres de votre téléphone).

- L'icône profil dans lequel vous trouverez toutes les informations vous concernant, vos recettes, vos playlists, vos « miam » et vos paramètres.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Passons à présent aux recettes, c’est ce qui nous intéresse ! Nous prendrons ici pour exemple « Linguini Rosso et amandes d’Yvan Cadiou » par Naturalia. Pour chaque recette vous trouverez donc le nom de l’auteur ainsi que le « top utilisateurs » associés sur lequel vous pourrez ensuite aller chercher d’autres recettes, c’est sans fin (faim ;)). Revenons à la recette, tout en haut la photo de la recette, avec sur la droite 4 onglets vous permettant d’accéder aux commentaires, d’ajouter la recette dans votre playlist, dans vos favoris et dans votre liste de course. Si vous tapez sur la photo vous passez alors en « mode cuisine », la recette s’affiche par étape et il vous suffit de dire « suivant » pour changer d’étape, pratique pour ne pas salir votre téléphone ou votre tablette ! Plus bas vous trouverez le type de recette, le temps de préparation, de cuisson et les ingrédients que vous pourrez même ajuster en fonction du nombre de convives. En dessous se trouve le déroulé de la recette, à nouveau un onglet vers le « mode cuisine », un onglet pour partager votre réalisation sur Instagram et enfin quelques recommandations de recettes en liens avec celles que vous venez d’effectuer. Dans cette recette, pas de gestes compliqués ou inconnus pour des novices en cuisine, ce qui peut-être le cas dans certaines recettes. L’application vous propose alors dans le déroulé de la recette une vidéo des gestes les plus complexes !

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Les + : le nombre de recette qui n’arrête pas de grandir, la personnalisation de votre contenu, les photos de chaque recette, la possibilité de faire une recherche en fonction de ses envies, facilité d’utilisation et de mise en place de favoriS et enfin la possibilité de trouver des recettes diététiques ou « Healty ».

Les - : on peut regretter le manque d’informations nutritionnelles (c'est vrai, cela est rarement disponible dans les livres de cuisine) même si en fonction des catégories   des recettes vous vous ferez rapidement une idée pour votre santé ! La personnalisation de départ sur votre âge, votre sexe, les personnes pour qui vous cuisinez ne serviront à aucun moment puisque l’application  ne vous proposera pas de recettes en fonction de vos besoins nutritionnels.

 

Culibo

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

L’application Culibo se présente comme un guide pour manger des repas adaptés à vos besoins en vous proposant de planifier des repas équilibrés via des recettes saines et en utilisant des produits de saison. 

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Après l’introduction, l’application requiert la personnalisation de votre profil nutritionnel, puisqu’elle doit servir à vous proposer des repas en fonction de vos besoins. Ainsi il vous faudra entrer quelques données basiques : taille, poids, âge, sexe, travail (physique, debout, au bureau, en fauteuil roulant, alité), votre activité physique hebdomadaire et si vous résidez dans l’hémisphère sud ou nord (pour le type de cuisine).

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Vous voilà à présent sur la page d’accueil de l’application, détaillons la présentation :

. En haut à gauche vous trouvez votre profil (personnalisation précédente) suivi du calcul de vos besoins journaliers et de votre IMC (indice de masse corporel). Dans cet onglet Culibo vous explique que l’application calculer vos besoins énergétiques journaliers de la même façon qu’une diététicienne ou un nutritionniste et adaptera ainsi les quantités de vos portions alimentaires en fonction de votre objectif. Culibo devrait donc vous aider à trouver votre poids de forme.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

. En haut à droite les paramètres dans lesquels vous pouvez gérer vos données de santé, et quelques réglages de l’application. Vous pouvez aussi accéder à la page web de Culibo pour demander de l’aide sur l’utilisation de l’application.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

. En bas 4 icônes :

- Une maison : pour revenir à la page d’accueil de l’application.

- Une loupe : pour accéder aux repas, recettes et aliments (nous y reviendrons plus tard).

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

- Un planning : pour visualiser votre planning de repas.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

- Une liste : pour créer votre liste de course concernant entre 1 et 28 jours de repas. Pour remplir cette liste, c’est tout simple, il vous suffit de remplir votre planning de repas !

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

. Dans la partie supérieure de l’application une large fenêtre dans laquelle différents messages apparaissent pour vous motiver ou vous faire des suggestions d’activité physique ou alimentaire.

. En dessous une bande défilante représentant un calendrier. Vous pouvez cliquer sur chacune de ces dates pour y retrouver vos différents repas. 

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

. En bas 3 cercle : Petit-Déj’, Déjeuner et Dîner sur lesquels vous pouvez cliquer et bénéficier de suggestions de repas, que vous pouvez « zapper » jusqu’à ce que vous trouviez un repas à votre goût. Sur cette suggestion : les composants du repas, le temps de préparation, le pouvoir « boostant » (bienfaits de la recette) et si la recette est composée d’ingrédients de saison. Lorsque vous cliquez sur la recette vous vous retrouvez sur une page pleine d’informations : le nombre de portion, les Cal ingérées (et ce que sa représente sur votre Apport Energétique Journalier Recommandé), le temps de préparation, les ingrédients (quantité, intérêt pour votre santé, stockage, saisonnalité), les recettes de chaque plats composants votre repas et enfin un petit onglet vous permettant de déposer vos remarques.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Revenons plus précisément sur l’onglet recherche, vous pouvez trouver de l’inspiration via différentes suggestions : ingrédients de saison, booster de santé, suggestions du moment, type d’entrées, type de plats, type de desserts, ingrédients ou tout simplement en tapant le nom d’un aliment ou d’un plat dans la barre de recherche.

 

Ingrédients de saison : l’application vous donne pour chaque mois la liste des fruits, légumes, fromages, viandes et poissons de la saison. Lorsque vous cliquez sur un aliment vous trouverez ce que représente une portion et l’énergie associée, ses bienfaits sur la santé, le stockage, la saisonnalité, mais aussi des suggestions de recettes et de repas associées à l’aliment en question.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Boosters de santé : les éléments de santé proposés sont le coeur, les cellules, la digestion, la procréation, la beauté, l’immunité, la détox (éliminer les déchets et purifier son corps), le sport (besoins spécifiques aux sportifs), le mental (stress, cerveau, fatigue nerveuse, mémoire) et la longévité. Pour chaque élément de santé vous trouverez ensuite des sous-éléments, par exemple pour votre coeur Culibo y associe la diminution de la pression artérielle, la régulation de la glycémie, l’entretien du coeur, l’entretien des veines et des artères et la prévention des maladies cardio-vasculaires. Pour chaque sous-éléments l’application y associe des aliments. Enfin pour chaque élément de santé Culibo vous propose de trouver un repas correspondant.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Suggestions du moment : vous propose simplement des recettes de saison.

Type d’entrées/de plats/de desserts : pour chaque type de plat vous trouverez des familles de plats ou d’ingrédients auxquelles l’application à associé des recettes.

Ingrédients : l’application vous propose simplement de trouver des recettes en partant d’un ingrédients.

 

Passons à présent à l’utilisation de l’application. Vous pouvez créer votre planning de repas de nombreuses manières :

  • Sur la page d’accueil en tapant sur une date puis sur un repas et en choisissant dans les repas suggérés directement par l’application.

  • Sur la page recherche en choisissant dans les différentes suggestions.

  • Sur la page planning en cliquant sur le signe + d’un repas sur le jour de votre choix, l’application vous propose alors différentes suggestions.

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Lorsque vous planifiez un repas, l’application vous propose de choisir le nombre de portion associée et remplit votre liste de course directement !

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Vérifions si l’application prend bien en compte vos besoins ! 

Prenons le profil suivant :

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Voici les portions proposées pour une journée :

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Ensuite prenons le profil suivant :

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

Les proportions associées pour la même journée que précédemment :

Les applications autour de votre alimentation (partie 1)
Les applications autour de votre alimentation (partie 1)

L’application prend donc bien en compte les besoins énergétiques de chaque personne pour proposer des portions adaptées en terme de calories, en effet les quantités ont changé entre les deux propositions. Les portions sont moins importantes pour le deuxième profil ce qui est logique puisque nous avons à faire à une femme plus petite et moins active.

 

Les + : l’application regorge d’informations santé claire et précise et d’informations nutritionnelles utiles pour gérer son poids. L’application propose des repas pour la majorité équilibrés et la répartition calorique journalière préconisée (25 à 35% des apports énergétiques au petit-déjeuner, 35 à 45% au déjeuner et 25 à 35% au dîner) est respectée. Les photos de chaque recettes sont très appétissantes. La liste de course qui se crée toute seule est super pratique.

Les - : Culibo est un peu difficile à comprendre et à prendre en main au départ, ensuite c’est assez intuitif. Nous aurions aimé connaître les échelles de note (booster, de saison) pour savoir si une recette avec un booster à 11, un légumes avec un booster à 5 ou un fruit avec une saison à 2 sont finalement bien ou mal notés. La nécessité de quelques connaissances diététiques, en effet certains repas ne sont pas toujours parfaitement équilibré et l’on peut se retrouver à passer une journée sans consommer de protéines et donc créer quelques déséquilibres en macronutriments. Enfin de ne pas pouvoir entrer nos propres repas et quantité pour savoir si ce que l’on mange correspond à nos besoins !

 

 

En résumé, chaque application vous propose des avantages différents, vous choisirez donc votre ou vos applications en fonction de vos besoins. Si vous cherchez une multitudes de recettes ou la découverte de nouvelles saveurs You miam est faite pour vous, en revanche si vous souhaitez perdre du poids et planifier vos repas en fonction de vos besoins énergétiques Culibo semble tout indiquée ! Cette dernière est la plus poussée au point de vue nutritionnelle et vous donne de très bonnes indications pour votre poids, votre forme et votre santé. Les autres applications seront très pratiques pour ne pas gaspiller, manger de saison et varier vos menus. Enfin elles présentent toute l’avantage d’être gratuite !

Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 09:00

N’avez-vous jamais vu, lu, entendu que le citron dans de l’eau était un « superaliments » ? Que ces deux ingrédients combinés allaient-vous permettre de perdre du poids, de ne plus être constipé, de vous donner une haleine fraîche… Toutes ces affirmations sont-elles vraies ? Dans quelles conditions ? Une alimentation équilibrée ne suffirait donc pas ???

 

Nous allons tenté de démêler le vrai du faux et d’en tirer quelques préconisations pratiques pour vous permettre d’être en pleine forme, et de ne pas tenter tous les remèdes possibles et imaginables !

L'eau tiède citronnée, miraculeuse ?

L’eau

Notre corps contient 60% d’eau et nos muscles en contiennent plus de 73% ! L’eau est donc le seul liquide indispensable à la vie permettant le bon fonctionnement des cellules, de la thermorégulation, du système nerveux et musculaire, le maintien de l’équilibre acido-basique, la fluidité du sang, l’élimination des déchets, la protection du cerveau (l’eau est le composant principal du liquide céphalorachidien), et la protection du foetus chez la femme enceinte. En outre l’eau va permettre de lutter contre les troubles de la circulation, les anomalies du transit intestinal, les problèmes de cellulites et la sècheresse de la peau et des muqueuses.
Les pertes liquidiennes sont en moyennes de 2,5 à 3L par jour via l’urine, les matières fécales, la sudation et la respiration. En cas d’activité physique cette perte est beaucoup plus importante, on considère alors qu’il faut boire 1ml d’eau par calorie dépensée. Ces chiffres varient aussi en fonction de la température et de l’humidité.
Le processus d’absorption de l’eau est très rapide, après ingestion elle se retrouve dans les plasmocytes et les cellules sanguines seulement 5 minutes plus tard. Les différentes études sur la digestion ou l’absorption de l’eau ne font pas état de la température du liquide absorbé. Cependant des troubles gastriques associés à une eau trop froide ont bien souvent été rapportées et constatées médicalement.

Scientifiquement « aucune preuve » ne montre une meilleure tolérance, une meilleure digestion, ou encore une perte de poids lié à une eau tiède plutôt qu’à une eau fraîche ou chaude. Cependant divers témoignage auraient tendance à appuyer le fait que l’eau tiède permettrait de mieux digérer, en effet une température plus élevée permettrait de détendre les muscles de l’estomac et de l’intestin et ainsi de créer un relâchement, un apaisement et de favoriser la circulation sanguine des capillaires ce qui limiterait les crampes. Enfin une eau tiède ou chaude augmente la température du corps et stimulerait le métabolisme énergétique.
 

L'eau tiède citronnée, miraculeuse ?

La vitamine C et le citron

 

La vitamine C joue de nombreux rôles : synthèse du collagène (cohésion, élasticité et régénération des tissus), constituant de la peau, des veines et des capillaires, renforcement des défenses immunitaires, amélioration de l’absorption du fer, action antioxydante. Cette vitamine est sensible à la lumière et à la chaleur. Ainsi pour garder un maximum de vitamine C du jus de citron dans l’eau il faudra au maximum la chauffer à 60°C.
Dans le citron on retrouve 51mg de vitamine C pour 100g de chair, 129mg pour 100g de zeste et 25mg pour 100g de jus pressé. Evidemment le zeste, qui est la peau du citron est plus riche en vitamine, comme toutes les peaux des fruits et légumes. La vitamine C du citron est très stable même plusieurs jours après la récolte grâce notamment à l’acidité du citron. En revanche la vitamine C du jus s’oxyde rapidement à l’air et à la lumière, il faut donc le consommer rapidement après extraction. Enfin la vitamine C du citron est accompagnée de flavonoïdes qui renforce l’action de cette dernière.
Mais si l’on cherche uniquement à faire le plein de vitamine C d’autres aliments en contiennent plus : goyave 228mg, poivron jaune cru 184mg, cassis 181mg, persil frais 177mg, thym 160mg, poivron rouge cru 159mg, piment 155mg, raifort 152mg, chou frisé cru 145mg, persil séché 137mg…
Les besoins journaliers en vitamine C s’élèvent à 1100mg et sont accrus pour les personnes suivantes : fumeurs, sportifs, personnes âgées, adolescents notamment lors de le puberté.
Le citron est très riche en eau (90%) et contient seulement 2,5g de glucides pour 100g contre 8 à 10g en moyenne pour les autres fruits. Il est donc très peu calorique : seulement 29 Kcal (27 Kcal pour le jus) pour 100g. En outre le citron est très intéressant pour ses apports en potassium (153mg), en calcium (25mg) et en fer (0,5mg) qui sera d’autant mieux assimilé grâce à ses apports de vitamine C. Enfin, malgré sa réputation, le citron n’est pas acidifiant, son pH est seulement de 3 et son apport de potassium libère des résidus alcalinisants.

En résumé cet agrume qu’est le citron semble être un concentré de bonne santé, très peu sucré et très peu calorique qui nous confère de nombreux avantages sans risquer de prendre du poids.
 

L'eau tiède citronnée, miraculeuse ?

Les effets de l’eau tiède et du citron

 

. Améliore la digestion : l’eau permet de déclencher la digestion, cependant l’eau froide peut entraîner des désordres gastriques, alors que l’eau tiède rendrait le processus plus facile et plus rapide. Le citron quant à lui aide à la production de la bile (pour favoriser la digestion) et ses propriétés alcalinisantes favorise l’élimination de l’acidité du bol alimentaire.

. Favorise le transit : l’ingestion d’eau en général améliore la motilité intestinale.

. Calme différents maux liés aux menstruations, aux crampes… en effet l’eau tiède permet une détente musculaire via la stimulation de la circulation sanguine.

. Améliore l’élimination des déchets : l’eau tiède augmente le métabolisme énergétique.

. Augmente l’énergie et les défenses immunitaires : la vitamine C du citron augmente notre énergie et nos défenses immunitaires grâce à ces vertus anti-bactérienne et antiseptiques.

. Action diurétique et anti-oxydante du citron et de l’eau qui joue un rôle primordiale pour l’élimination des déchets (urines et toxines).


En résumé boire un verre d’eau tiède associé à un jus de demi citron n’aura pas d’effets miraculeux sur votre perte de poids ou sur votre santé, surtout si vous n’optez pas pour une alimentation saine et équilibrée ! Bien entendu il est préférable de choisir un citron frais et bio pour éviter les pesticides, en grande quantité dans l’écorce des citrons non bio.
Jusqu’ici pas d’études scientifiques sur les bienfaits de l’eau et du citron mais de nombreuses personnes qui témoignent d’un mieux-être, d’une meilleure digestion, d’un meilleur transit… grâce à cette boisson. De plus la plupart des naturopathes et autres médecines annexes louent les bienfaits du verre d’eau citronnée tous les matins. Bien entendu chaque personne, chaque métabolisme est différent et réagit différemment. Ainsi vous pourrez ou non ressentir l’ensemble ou partie de ces bienfaits et ce à plus ou moins long terme. Ce mélange est en revanche déconseillée dans les cas suivants : ulcère de l’estomac, gastrite, aphtes, rhumatismes, arthrose. Dernière astuce, pour épargner l’émail de vos dents, utilisez une paille !

L'eau tiède citronnée, miraculeuse ?
Repost0
9 mars 2018 5 09 /03 /mars /2018 11:13

Votre dernier repas peut vous aider à trouver le sommeil ou à l’inverse vous faire tourner et retourner dans votre lit avant de rejoindre Morphée. En effet notre alimentation, entre autre bien évidemment, influence nos nuits via les quantités que nous mangeons mais aussi en fonction des aliments que nous ingérons. Faisons le point !

Trouver le sommeil grâce à son alimentation

Le rythme des repas

Notre corps est rythmé par son horloge interne qui va mettre en place la sécrétion de diverses hormones et enzymes tout au long de la journée via des signaux des signaux extérieurs : lumière, activité physique, alimentation. Ainsi en respectant des horaires de repas réguliers, les quantités adéquats de chaque repas nous facilitons le fonctionnement de notre horloge interne et nous pouvons améliorer notre sommeil.
La tendance actuel est de sauter le petit-déjeuner, de manger en quatrième vitesse le midi à son bureau entre deux rendez-vous ou deux dossiers, voir même en continuant de travailler et de faire un dîner copieux en famille.

Conseils : prenez un petit-déjeuner dans l’heure suivant votre réveil, prenez votre repas de midi 4 à 5 heures après votre petit-déjeuner et l’idéal serait de dîner 2 à 3 heures avant de vous mettre au lit. En effet si vous mangez trop tard, votre corps va devoir s’activer pour digérer alors qu’il devrait s’endormir. En outre il ne faut pas non plus manger trop tôt, vous risquerez de vous coucher en ayant faim ou d’être réveillé par des crampes d’estomacs dû à une fringale.

Trouver le sommeil grâce à son alimentation

La qualité de vos aliments

Bien souvent les adultes dormant moins de 6 heures et les adolescents dormant moins de 8 heures mangent moins bien que les longs dormeurs. Leur alimentation est pauvre en poissons, fruits et légumes et plus riches en aliments gras, sucrés et en alcool. En outre ils sautent souvent le petit-déjeuner et mangent à des horaires très irréguliers. Or des nuits courtes diminue la sécrétion de leptine (hormone de la satiété), augmente la sécrétion de ghréline (hormone de la faim) et stimule les neurotransmetteurstteurs impliqués dans l’état d’éveil et la faim. Donc des nuits courtes augmentent l’appétit et en particulier pour des aliments gras et sucrés. Le manque de sommeil peut donc être un frein à votre perte de poids et diminuer votre volonté de ne pas grignoter.

Conseils : une alimentation équilibrée, diversifiée, sans sauter le petit-déjeuner et en évitant les grignotages réguliers favorise une meilleure santé et une bonne qualité de sommeil. En effet une alimentation équilibrée doit vous apporter l’ensemble des nutriments dont votre corps à besoin pour rester en forme et en bonne santé, des carences entraîneront des dysfonctionnements et donc des troubles du sommeil?. Ainsi au dîner il vous faudra privilégier des féculents à index glycémique faible (riz complets, pâtes complètes, céréales) pour vous apporter des glucides qui seront diffusés lentement dans votre organisme tout au long de la nuit. Cela permettra à votre corps de bénéficier d’énergie tout au long de la nuit pour « se réparer ». Plus d’informations sur les liens suivants :
Votre mémo nutrition
Une alimentation saine commence par ça

Trouver le sommeil grâce à son alimentation

Les quantités dans votre assiette

Des repas pantagruéliques et gras avant d’aller au lit agiteront à coup sur votre sommeil. Des repas riches en protéines stimuleront votre éveil. A l’inverse un dîner trop frugal risque de vous réveiller en pleine nuit ou de fragmenter votre sommeil. Votre corps et votre cerveau doivent pouvoir tenir entre 10 et 12 heures avec l’énergie du dîner, si ce n’est pas le cas le corps va devoir mettre en route la néoglugogénogenèse, une activité qui raccourcira votre sommeil.

Conseils : limitez les aliments gras le soir, ne consommez que les graisses de votre produit laitier et de votre protéines, évitez les ajouts et les aliments industriels. Les protéines en grande quantité sont aussi à proscrire, une tranche de jambon, un petit morceau de poisson blanc ou un oeuf suffiront largement. Oubliez donc les entrecôtes et autres tartiflettes avant de vous mettre au lit ! En revanche, même en période de régime, une salade un yaourt ne seront pas suffisants et ne vous aideront pas dans votre démarche de perte de poids. Consommez donc des féculents complets, une petite portion de protéines maigre, des légumes, un produit laitier et un fruit (la vitamine C de ce dernier ne vous empêchera pas dormir !), tout en évitant les matières grasses.

Trouver le sommeil grâce à son alimentation

Les aliments excitants à éviter

Pour s’hydrater parce qu’on n’aime pas l’eau on privilégie les sodas sucrés et parfois caféinés, pour se tenir éveiller ou allonger une journée de travail on carbure au café ou aux boissons énergisantes… Ces boissons contenant des excitants sont très souvent rédhibitoire pour nos nuits ! Elles vont bien évidemment nous aider à ne pas somnoler en journée, mais cet effet va se prolonger le soir jusqu’à l’heure du coucher. Le sommeil sera saccadé, moins récupérateur, le lendemain on se sentira un peu plus fatigué et on va reprendre des excitants… un cercle vicieux !

Conseils : la caféine s’accumule dans l’organisme tout au long de la journée, empêche l’endormissement et altère la qualité du sommeil. La caféine retarde l’horloge biologique en empêchant l’adénosine (molécule favorisant l’endormissement) de se fixer sur les récepteurs de notre cerveau. Ne consommez pas plus de 2 à 3 cafés par jour, et cela avant 15h, et attention au chocolat noir qui contient aussi de la caféine. 100g de chocolat contient l’équivalent d’une tasse de thé ou d’un expresso. Préférez votre morceau de chocolat avec le café du midi !

Trouver le sommeil grâce à son alimentation

Un petit coup de pouce pour trouver le sommeil ?

Les produits sucrés sont les alliés de notre sommeil. Une pâte de fruits, une cuillère de miel favorise l’endormissement dans les 15 minutes qui suivent. En effet le sucre active les neurones impliqués dans l’endormissement. En outre la sécrétion d’insuline engendré par l’entrée du sucre dans le sang stimule la libération de sérotonine qui favorise elle aussi l’endormissement.

Conseils : consommez des féculents lors de votre dîner et 15 minutes avant de vous mettre au lit privilégiez une collation sucrée. Pour que celle-ci ne soit pas néfaste pour votre poids, contentez-vous d’une cuillère de miel dans une tasse de tisane.

Repost0